Corinne Lepage n'a plus besoin que de 40 parrainages

le
0

PARIS (Reuters) - La candidate écologiste Corinne Lepage a lancé jeudi "l'appel des 40" aux élus dans l'espoir d'obtenir la quarantaine de signatures manquantes sur les 500 requises pour pouvoir se présenter à l'élection présidentielle du printemps.

"Il y a eu une grande dynamique hier (mercredi), 80 nouveaux parrainages ont été enregistrés au Conseil constitutionnel et j'ai été contactée par une cinquantaine de maires", a dit à Reuters la candidate de Cap 21, créditée de 0,5% d'intentions de vote dans les sondages.

"Il manque encore une quarantaine de signatures c'est pour cette raison que je lance l'appel des 40 aux maires", a-t-elle ajouté.

L'ancienne ministre de l'Environnement a indiqué être en "négociation active" avec l'écologiste Jean-Marc Governatori, qui avait recueilli 428 signatures mardi et qui a proposé un partenariat à Corinne Lepage.

"Comment comprendre qu'il y ait des candidats de droite, d'extrême droite, de gauche et d'extrême gauche mais qu'il n'y ait pas de candidat de l'écologie ?", a-t-elle demandé, décochant une nouvelle pique à Eva Joly, la candidate d'Europe Ecologie les Verts (EELV), qui a fait mercredi à Strasbourg selon elle un "meeting catastrophique".

La députée européenne, qui avait recueilli 1,88% des voix au premier tour de la présidentielle en 2002, a, comme tous les autres candidats, jusqu'à vendredi 18h00 pour déposer ses parrainages devant le Conseil Constitutionnel.

Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant