Corées : une détente mise à mal par les États-Unis

le
0
Kim Jong-un teste ses missiles, mais multiplie les appels du pied à sa voisine du Sud.
Kim Jong-un teste ses missiles, mais multiplie les appels du pied à sa voisine du Sud.

Pyongyang souffle le chaud et le froid. La Corée du Nord a testé lundi deux nouveaux missiles, déclenchant les condamnations rituelles de Washington. Le tir des deux scuds C, qui se sont abîmés en mer après 500 kilomètres de course, fait suite à une salve de quatre autres engins lancés durant le week-end. "Notre armée conduit des exercices pour faire face aux mesures de guerre croissante prise par les États-Unis et la Corée du Sud", a déclaré le régime. Une allusion directe aux exercices annuels militaires des alliés, lancé le 24 février et qui au printemps dernier avait servi de prétexte pour déclencher une crise majeure avec la communauté internationale.Mais cette année, les scuds ne sont qu'une "piqûre de rappel" visant à sauver la face de l'armée populaire de Corée. Kim Jong-un multiplie depuis plusieurs mois les appels du pied en faveur de négociations avec les États-Unis et la Corée du Sud. Un an après avoir donné des sueurs froides à l'Asie du Nord-Est, le jeune dictateur joue la carte du retour au dialogue, mais se heurte à l'indifférence de l'administration Obama.Petits pasPour amadouer Washington, Pyongyang a repris langue avec sa soeur rivale, la Corée du Sud. Pour la première fois depuis 2007, les deux Corées ont tenu des discussions de haut niveau, le 12 février, semant l'espoir d'une nouvelle ère de détente. La tenue fin février de poignantes réunions entre des familles séparées par le rideau de fer est une...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant