Corée-La Chine exhorte les USA à la prudence dans les missiles

le
0
    PEKIN, 13 février (Reuters) - Les Etats-Unis doivent agir 
avec prudence dans un possible déploiement d'un système de 
missiles en Corée du Sud dans la foulée du tir de fusée effectué 
par Pyongyang le week-end dernier et ne pas se saisir de cette 
occasion pour mettre en péril la sécurité de la Chine, a déclaré 
le ministre des Affaires étrangères du pays. 
    Lors d'un entretien avec le secrétaire d'Etat américain John 
Kerry, Wang Yi a affirmé l'opposition de Pékin à la mise en 
place d'une unité THAAD (Terminal High Altitude Area Defence) au 
sein des installations militaires américaines en Corée du Sud, a 
précisé vendredi le ministère des Affaires étrangères chinois. 
    Wang Yi "a exigé que les Etats-Unis agissent avec prudence 
et ne saisissent pas de cette occasion pour nuire aux intérêts 
sécuritaires de la Chine ni n'ajoutent un nouveau facteur de 
complication à la stabilité et à la paix dans la région", a 
ajouté le ministère. 
     La Corée du Sud va entamer des discussions avec les 
Etats-Unis dès la semaine prochaine au sujet du déploiement d'un 
système de missiles de défense américain.  ID:nL8N15R0A6  
    Dimanche dernier, le régime communiste de Pyongyang a 
annoncé le lancement d'une fusée à longue portée dans le but de 
mettre en orbite un satellite, mais la communauté internationale 
estime qu'il s'agissait de tester une fusée à technologie de 
missile balistique. 
    La Corée du Nord fait l'objet de sanctions des Nations unie 
depuis son premier essai nucléaire en 2006. Depuis, elle a mené 
trois autres essais atomique, dont le plus récent a eu lieu le 6 
janvier, ainsi que de nombreux essais balistiques. 
    La Chine soutiendra une résolution du Conseil de sécurité 
des Nations unies qui imposera à la Corée du Nord de "payer le 
prix nécessaire" pour ses récents tirs de fusées, a par ailleurs 
dit vendredi à Reuters le ministre chinois des Affaires 
étrangères.  ID:nL8N15R3PO  
    La Chambre des représentants a massivement voté vendredi, 
par 408 voix contre deux, un projet de loi durcissant les 
sanctions contre la Corée du Nord à la suite de l'essai 
nucléaire de janvier et du tir de fusée dimanche dernier. Le 
texte, voté mercredi au Sénat par 96 voix contre aucune, a été 
transmis au président Barack Obama qui devrait le promulguer. 
 ID:nL8N15R59O  
    Wang Yi a réaffirmé la position de la Chine selon laquelle 
les sanctions "ne constituent pas un but", ajoutant que tout le 
monde devait réfléchir aux moyens permettant la reprise des 
discussions avec la Corée du Nord sur son programme nucléaire. 
 
 (Ben Blanchard, Benoît Van Overstraeten pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant