Corée : l'espoir déçu des familles séparées

le
0
Pyongyang a brutalement annoncé samedi le report indéfini des retrouvailles entre 196 familles séparées par le rideau de fer qui déchire toujours la péninsule coréenne.

Sec comme une brindille, le vieillard pointe ses doigts crevassés vers le calendrier accroché devant la porte de son appartement propret de Séoul. «Je cochais chaque jour avec impatience. Aujourd'hui, je suis tellement déçu!», explique Kang Neung-hwan, 91 ans. Sur le sol, deux paniers remplis de victuailles, de médicaments et autres cadeaux préparés pour le grand jour, gisent sous la télévision et le crucifix. Au crépuscule de sa vie, Kang avait un rendez-vous rare, le 25 septembre: rencontrer son fils inconnu, né il y a 62 ans, de l'autre côté du rideau de fer qui déchire toujours la péninsule. «J'ai reçu une lettre de la Croix-Rouge m'apprenant que j'avais un fils né en Corée du Nord et qu'il voulait me rencontrer! J'ai accepté la nouvelle avec joie», raconte ce grand-père.

Explication...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant