Corée du Sud/Scandale-Les bureaux de Samsung Elec perquisitionnés

le
0
    SEOUL, 8 novembre (Reuters) - Les procureurs sud-coréens ont 
annoncé mardi avoir perquisitionné les bureaux de Samsung 
Electronics  005930.KS  dans le cadre du scandale politique 
impliquant la présidente du pays Park Geun-hye et une de ses 
proches, Choi Soon-sil, mises en cause dans une affaire de 
trafic d'influence. 
    Les fouilles menées par les procureurs visent à déterminer 
si Samsung a pu se rendre coupable d'une assistance financière 
indue à une des filles de Choi Soon-sil, a précisé l'agence de 
presse Yonhap. 
    Des responsables de Samsung Electronics et de Samsung Group 
n'étaient pas disponibles dans l'immédiat pour commenter 
l'information. 
    Dans les premiers échanges à la Bourse de Séoul, le titre 
Samsung Electronics avançait de 0,3%. 
    Les procureurs se penchent sur des allégations disant que 
Samsung a fourni 2,8 millions d'euros à une entreprise 
co-détenue par Choi Soon-sil et sa fille, qui a été membre de 
l'équipe équestre nationale de Corée du Sud. 
    La Corée du Sud est ébranlée par le scandale qui implique 
Choi Soon-sil, accusée de s'être servie de sa proximité avec 
Park Geun-hye pour peser sur la marche de l'Etat et se procurer 
des avantages financiers indus. 
    La présidente s'est déjà excusée à deux reprises pour ce 
scandale mais cela n'a pas empêché sa cote de confiance d'être 
tombée à 5%, un plus bas historique depuis la mise en place de 
cet indicateur en 1988.   
 
 (Jack Kim, Ju-min Park et Se Young Lee, Benoît Van Overstraeten 
pour le service français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant