Corée du sud : Samsung appelle à ne plus utiliser le Galaxy Note 7

le
0
Corée du sud : Samsung appelle à ne plus utiliser le Galaxy Note 7
Corée du sud : Samsung appelle à ne plus utiliser le Galaxy Note 7

Rien ne va plus pour Samsung et son nouveau modèle de smartphone : le Galaxy Note 7. Dans son propre pays, Samsung a appelé les utilisateurs Sud-coréens du Galaxy Note 7 à éteindre et à ne plus utiliser ce smartphone à la suite des explosions de batteries. Cette décision itervient après les appels dans ce sens de la Commission américaine de protection des consommateurs et de plusieurs compagnies aériennes.

 

«Nous recommandons aux consommateurs sud-coréens qui utilisent le Galaxy Note 7 de cesser d'utiliser cet appareil et de se rendre dans le service d'assistance le plus proche afin que soient prises les mesures nécessaires», a indiqué Samsung sur son site web. La compagnie conseille aux clients d'utiliser des téléphones de remplacement qui leur seront prêtés dans l'attente d'un nouveau Galaxy Note 7 équipé d'une nouvelle batterie

 

Rappel de 2,5 millions d'appareils vendus dans le monde

 

Le géant sud-coréen de l'électronique a suspendu la semaine dernière les ventes de son nouveau smartphone vedette, et annoncé qu'il rappellerait 2,5 millions d'appareils vendus dans le monde, après plusieurs incidents de batteries qui ont explosé une fois le téléphone mis en charge. Une note très salée pour Samsung. Bloomberg estimait que le rappel des 2,5 millions d'appareils déjà écoulés dans le monde pourrait coûter jusqu'à un milliard de dollars, soit environ 895 millions d'euros.Samsung. 

 

Depuis, des compagnies aériennes, dont Singapore Airlines, ou des agences de sécurité aériennes, comme l'Autorité fédérale de l'Aviation américaine (FAA), ont demandé aux passagers de ne pas utiliser ce smartphone pendant les vols et d'éviter de le laisser dans des bagages de soute. La Commission américaine de protection des consommateurs (CPSC) a appelé vendredi tous les propriétaires d'un smartphone Galaxy Note 7 de Samsung à arrêter totalement de s'en servir.

 

Depuis le lancement en août ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant