Corée du Sud : retour au pays de l'amie de la présidente accusée de corruption

le
0
Corée du Sud : retour au pays de l'amie de la présidente accusée de corruption
Corée du Sud : retour au pays de l'amie de la présidente accusée de corruption

Une proche confidente de la présidente sud-coréenne surnommée «Raspoutine» par les médias locaux est rentrée dimanche en Corée du Sud pour faire face à des accusations de corruption et trafic d'influence. La présidente Park Geun-Hye est ébranlée par ce scandale où il est apparu qu'elle se faisait conseiller sur la conduite des affaires de l'Etat par Choi Soon-Sil, une amie qui n'occupe aucune position officielle dans l'administration locale, et n'a aucune habilitation en matière de sécurité. Cette dernière, qui s'était réfugiée début septembre en Allemagne, est arrivée dimanche matin à Séoul à bord d'un vol en provenance de Londres, a annoncé à la presse son avocat, Lee Kyung-Jae. «Mme Choi m'a dit qu'elle allait coopérer avec l'enquête et exprime ses excuses sincères à la population pour l'avoir déçue et contrariée», a déclaré son défenseur.

Séoul, samedi soir. Conférence de presse improvisée de Lee Kyung-Jae, l'avocat de la «Raspoutine» Choi Soon-Sil, amie de la présidente. 

 

Agée de 60 ans, Mme Choi ne devra pas seulement rendre des comptes aux Sud-Coréens pour la vague d'indignation qu'elle a suscitée, et qui s'est encore matérialisée par d'importantes manifestations samedi demandant la démission de la présidente. Elle devra aussi répondre d'accusations selon lesquelles elle aurait profité de ses liens avec la présidente pour extorquer de l'argent aux principaux conglomérats du pays comme Samsung, qu'elle aurait poussés à verser d'importantes sommes à des fondations qu'elle avait créées. Park Geun-Hye a publiquement présenté vendredi ses excuses et demandé à dix de ses principaux conseillers de démissionner, prélude à un remaniement du bureau présidentiel. 

 

Pas un jour ne s'est écoulé cette semaine sans que la presse ne vienne alimenter les accusations contre Mme Choi, qui est la fille d'une mystérieuse figure religieuse, Choi-Tae-Min, chef autoproclamé d'un culte ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant