Corée du Sud-Le président de Lotte interrogé par la justice-TV

le
0
    SEOUL, 15 novembre (Reuters) - Le président du conglomérat 
sud-coréen Lotte, Shin Dong-bin, a été interrogé mardi par la 
justice sud-coréenne en lien avec un scandale qui éclabousse la 
présidente Park Geun-hye, a rapporté la chaîne de télévision 
YTN. 
    Si l'information était confirmée, Shin Dong-bin serait le 
dernier dirigeant en date d'un conglomérat à être interrogé par 
les enquêteurs sur l'affaire qui fragilise la présidente Park. 
Celle-ci est soupçonnée d'avoir exercé des pressions sur ces 
grands groupes industriels, les chaebols, afin de recueillir des 
financements destinés à deux fondations. 
    Un porte-parole du groupe Lotte, interrogé, n'a pas été en 
mesure de confirmer. Le parquet n'a pas pu être joint pour 
obtenir là aussi confirmation. 
    Les procureurs cherchent à déterminer si une amie et 
confidente de Park Geun-hye, Choi Soon-sil, a bien usé de ses 
relations avec la présidente pour s'immiscer dans les affaires 
de l'Etat. Choi a été arrêtée et inculpée de trafic d'influence 
pour avoir fait pression sur des chaebols pour qu'ils donnent 68 
millions de dollars (63 millions d'euros) à deux fondations 
qu'elle dirigeait, et pour avoir fait inscrire grâce à des 
passe-droits sa fille dans une université réservée à l'élite. 
    Des voix de plus en plus fortes s'élèvent dans le pays pour 
que la présidente Park démissionne, malgré les excuses publiques 
qu'elle a présentées. 
 
 (Hyunjoo Jin et Ju-min Park; Eric Faye pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant