Corée du Sud-Des dirigeants d'industrie entendus par la justice

le
0
    SEOUL, 13 novembre (Reuters) - La justice sud-coréenne a 
interrogé les dirigeants de certains des plus grands 
conglomérats du pays, dont Hyundai Motor  005380.KS , et prévoit 
de questionner le directeur de facto de Samsung Group dans le 
cadre d'une enquête impliquant la présidente Park Geun-hye, ont 
annoncé dimanche des médias nationaux. 
    Les procureurs sud-coréens tentent de déterminer si la 
présidente a fait pression sur ces patrons de "chaebol" 
(conglomérats) en vue de lever des fonds pour deux fondations au 
coeur d'un scandale de trafic d'influence impliquant son amie 
Choi Soon-sil, a précisé l'agence de presse sud-coréenne Yonhap. 
    Hyundai Motor s'est refusé à tout commentaire tandis que 
Samsung n'a pu être joint dans l'immédiat. 
    Plus de cinq cent mille personnes, selon les organisateurs, 
ont manifesté samedi dans le centre de Séoul en réclamant la 
démission de la présidente, accusée d'avoir laissé cette amie 
s'immiscer dans les affaires de l'Etat.   
    La semaine dernière, les procureurs sud-coréens ont annoncé 
avoir perquisitionné les bureaux de Samsung Electronics 
 005930.KS  dans le cadre du scandale politique. Les fouilles 
menées par les procureurs visaient à déterminer si Samsung a pu 
se rendre coupable d'une assistance financière indue à une des 
filles de Choi Soon-sil.   
 
 (Jack Kim, Ju-min Park et Hyunjoo Jin; Julie Carriat pour le 
service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant