Corée du Nord : Washington réclame la libération de deux Américains

le
0
Corée du Nord : Washington réclame la libération de deux Américains
Corée du Nord : Washington réclame la libération de deux Américains

Washington a demandé à Pyongyang ce samedi soir de libérer «immédiatement» les deux resssortissants américains actuellement détenus dans les geôles nord-coréennes.

Il s'agit de Merrill Newman, un vétéran Californien de 85 ans arrêté le 26 octobre dernier, et de Kenneth Bae, un missionnaire chrétien de 45 ans arrêté en novembre 2012.

Merrill Newman est un vétéran de la guerre de Corée

Le premier a été arrêté pour «actes hostiles» alors qu'il s'apprêtait à quitter la capitale de la Corée du nord à bord d'un avion Air Tokyo au terme de dix jours de voyage organisé. Il est accusé d'avoir commis des délits dans le pays de Kim Jong-un en tant que touriste, mais aussi en tant que soldat lors de sa participation à la guerre de Corée (1950-1953), selon l'agence d'information officielle KCNA. L'agence a publié ce samedi matin une lettre prétendument écrite de la main du prisonnier, dans laquelle celui-ci avoue s'être «rendu coupable d'une longue liste de crimes qu'on ne peut effacer contre le gouvernement de la Corée du Nord et le peuple coréen».

Selon son épouse, le vétéran américain souffre de problèmes de coeur et a besoin de soins. Lundi dernier, elle a lancé un appel dans les médias américains, suppliant Pyongyang de libérer son mari au plus tard jeudi 28 novembre, afin qu'il puisse célébrer Thanksgiving en famille. «Nous avons besoin que Merrill soit de retour pour les fêtes», avait-elle déclaré. Sa prière n'a pas été écoutée.

Kenneth Bae condamné à 15 ans de travaux forcés

Le deuxième détenu s'appelle Kenneth Bae. Accusé d'«actes hostiles», comme M. Newmann, il a été condamné à 15 ans de travaux forcés. Pyongyang le soupçonne d'être un évangéliste ayant introduit dans le pays du matériel visant à déstabiliser le régime, officiellement athée, alors qu'il guidait un groupe de touristes près de la frontière chinoise.

En août dernier, il a été ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant