Corée du Nord : tirs d'essai de 30 missiles à courte portée

le
0
Corée du Nord : tirs d'essai de 30 missiles à courte portée
Corée du Nord : tirs d'essai de 30 missiles à courte portée

La Corée du Nord a procédé samedi aux tirs d'essai de 30 missiles à courte portée vers la mer, selon un porte-parole de l'Etat-Major interarmes sud-coréen et l'agence sud-coréenne Yonhap. Les missiles ont été tirés entre 4 heures et 6heures10 locales (entre 20h et 22h10 heure française) depuis la côte orientale nord-coréenne vers la mer du Japon. Yonhap précise que les missiles ont probablement volé environ 60 kilomètres.

Lundi dernier, la Corée du Sud a demandé instamment à la Corée du Nord de stopper ses essais «provocateurs» de missiles et de fusées potentiellement dangereux au lendemain du lancement par Pyongyang le dimanche 16 mars de 25 missiles vers la mer du Japon. Depuis fin février, Pyongyang a procédé à plusieurs tirs de missiles, de courte portée.

Ces tirs ne devraient cependant pas provoquer une brusque montée des tensions sur la péninsule coréenne, les experts estimant que ces gestes visent surtout à souligner l'exaspération de Pyongyang envers les manoeuvres militaires conjointes des Etats-Unis et de la Corée du Sud. Ces manoeuvres, annuelles, ont débuté le 25 février et se poursuivent jusqu'en avril.

«Le Nord devrait stopper les actions qui causent des tensions sur le plan militaire et agacent ses voisins», a déclaré lundi à la presse le porte-parole du ministère sud-coréen de la défense Kim Min-Seok. «Des actions provocatrices menées sans aucune notification préalable (...) peuvent mettre gravement en danger les bateaux et les avions passant dans la région», a-t-il ajouté.

Le Département d'Etat américain a également demandé à Pyongyang qu'il s'abstienne d'«actions provocatrices qui aggravent les tensions». Pekin avait exprimé son inquiétude en début de mois après que la Corée du Nord eut tiré un missile d'essai dans le couloir aérien d'un appareil chinois. Pyongyang critique régulièrement les exercices navals conjoints américano-sud-coréens à sa frontière sud comme ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant