Corée du Nord-Séoul et Tokyo vont partager leurs renseignements

le
0
    SEOUL, 23 novembre (Reuters) - La Corée du Sud et le Japon 
ont signé mercredi un accord de partage des renseignements sur 
les activités balistiques et nucléaires de la Corée du Nord, 
annonce le ministère de la Défense à Séoul.  
    Le gouvernement sud-coréen est passé outre l'hostilité d'une 
partie de la classe politique et de l'opinion, qui reste marquée 
par l'occupation japonaise, de 1910 jusqu'à la fin de la Seconde 
Guerre mondiale. Cette hostilité l'a toutefois conduit à 
reporter la signature de l'Accord de sécurité générale des 
informations militaires, initialement prévue en 2012. 
    La multiplication des essais nucléaires et des tirs de 
missiles nord-coréens, ainsi que les menaces de Pyongyang, qui 
se dit désormais en mesure d'équiper un lanceur d'une ogive 
nucléaire, ont ensuite plaidé en faveur d'un partage des 
renseignements.  
    "La coopération entre le Japon et la Corée du Sud devient 
plus importante que jamais en matière de sécurité dans la mesure 
où le nucléaire et les missiles nord-coréens font désormais 
peser une menace d'une autre ampleur. La signature du traité a 
une signification très importante", a déclaré le ministre 
japonais des Affaires étrangères, Fumio Kishida.    
 
 (Ju-min Park, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant