Corée du Nord : rumeurs d'opération de Kim Jong-un par un médecin français

le
1
Corée du Nord : rumeurs d'opération de Kim Jong-un par un médecin français
Corée du Nord : rumeurs d'opération de Kim Jong-un par un médecin français

Les spéculations sur le sort de Kim Jong-un vont bon train, alors que le dictateur nord-coréen n'est pas apparu en public depuis plus de cinq semaines, en particulier lors de cérémonies officielles dont son régime est friand. Pépin de santé ? Purge de dissidents ? Voire, coup d'état ? Il semblerait que la piste médicale, privilégiée par les spécialistes, se précise.

A la mi-septembre, Kim Jong-un aurait été opéré des chevilles à Pyongyang par un médecin français, affirme lundi le quotidien sud-coréen «Korea Joongang Daily», qui cite une source nord-coréenne. Il aurait également été traité pour un oedème et soigné pour des ampoules sur les plantes des pieds. L'homme fort de Pyongyang se reposerait dans un établissement de santé au nord de la capitale nord-coréenne.

Selon une autre source citée par le quotidien, le dictateur «porte un plâtre suite à son opération de chirurgie et il semble qu'il ne veuille pas montrer ça au monde». Cette source exclut, en outre, l'hypothèse d'un coup d'état militaire, précisant que plusieurs caciques du régime rendent visite pendant sa convalescence à Kim Jong-un, notamment le vice-maréchal Hwang Pyong-so.

C'est cet officier qui avait dirigé, début octobre, la délégation nord-coréenne chargée de représenter son leader aux Jeux asiatiques, organisés en Corée du sud. A cette occasion, les responsables nord-coréens avaient indiqué que l'absence de Kim Jong-un n'était pas liée à des problèmes de santé. En septembre pourtant, la télévision d'Etat nord-coréenne avait fait savoir que le dictateur était «indisposé».

Le 30 septembre, le quotidien sud-coréen Chosun Ilbo avait le premier rapporté la double-fracture aux chevilles de Kim Jong-un et son opération à la clinique Bonghwa de Pyongyang, réservée aux hauts-dignitaires du régime.

Des «rumeurs», selon un ancien diplomate

Ce ne serait pas la première fois que la santé d'un Kim serait entre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le lundi 13 oct 2014 à 13:51

    King Kong a pris froid à la tête.