Corée du Nord : Pékin  se heurte à Washington

le
0
La Maison-Blanche rejette la proposition chinoise d'une réunion d'urgence pour enrayer la crise coréenne.

L'offensive diplomatique de la Chine a fait long feu. En quarante-huit heures, les États-Unis ont torpillé la proposition de Pékin de tenir une réunion d'urgence des pays concernés par les pourparlers à six sur le nucléaire (États-Unis, Chine, Russie, Japon, deux Corées) afin d'enrayer la crise coréenne. Une telle rencontre reviendrait à offrir une «opération de relations publiques» au régime de Kim Jong-il, a tranché la Maison-Blanche. Une semaine après le bombardement de l'île sud-coréenne de Yeonpyeong, en mer Jaune, l'Administration Obama joue la fermeté. À l'image de son porte-avions USS Washington qui poursuit ses man½uvres de «haute intensité», au large de la péninsule. «Le bombardement va conduire à un durcissement américain», prédit Kim Tae-hyun, de l'université Chung-Ang. Une démonstration de force qui vise à dissuader une nouvelle provocation, mais aussi à forcer Pékin à discipliner son turbulent allié.

Pour les diplomates américai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant