Corée du Nord-Pékin dit respecter les sanctions sur le pétrole

le
1
    PEKIN, 28 décembre (Reuters) - La Chine a démenti jeudi 
avoir enfreint les sanctions de l'Onu sur les livraisons de 
pétrole à la Corée du Nord réagissant à des informations d'un 
journal sud-coréen ayant fait état d'échanges en mer entre des 
bateaux chinois et nord-coréens permettant d'approvisionner 
Pyongyang en pétrole. 
     Le Conseil de sécurité des Nations unies s'est prononcé la 
semaine dernière à l'unanimité en faveur d'un nouveau train de 
sanctions contre la Corée du nord, pour condamner son dernier 
essai de missile balistique intercontinental.   
    Le texte, présenté par les Etats-Unis, interdit près de 90% 
des exportations de produits pétroliers raffinés vers la Corée 
du Nord, en les plafonnant à 500.000 barils par an.  
    Il plafonne par ailleurs à quatre millions de barils par an 
les livraisons de pétrole brut à la Corée du Nord et prévoit un 
nouveau durcissement si Pyongyang procédait à un nouveau test 
nucléaire ou à un nouveau tir de missile.  
    Pékin a toujours affirmé mettre en oeuvre toutes les 
résolutions du Conseil de sécurité à l'encontre de la Corée du 
Nord en dépit de doutes émis par Washington, Séoul et Tokyo.  
    Prié de dire lors d'un point de presse si des bateaux 
chinois avaient illégalement fourni du pétrole à des navires 
nord-coréens, le porte-parole du ministère chinois de la 
Défense, Ren Guoqiang a réaffirmé que les autorités chinoises, y 
compris l'armée, appliquent strictement les résolutions à 
l'encontre de Pyongyang.  
    "La situation à laquelle vous avez fait référence n'existe 
absolument pas", a dit Ren.  
 
 (Ben Blanchard, Marc Joanny pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2141043 il y a un mois

    pour croire les chinois faut être bien naif....ou n'avoir jamais travaillé avec eux...