Corée du Nord-Parade de fin de congrès pour Kim Jong-un

le
0
    par James Pearson 
    PYONGYANG, 10 mai (Reuters) - Le dirigeant nord-coréen Kim 
Jong Un a assisté à un grand rassemblement en forme de parade 
mardi à Pyongyang, la capitale, pour les festivités clôturant le 
premier congrès du parti unique depuis 36 ans. 
    A l'issue de quatre jours de congrès, la République 
populaire démocratique de Corée (RPDC) a décidé de poursuivre le 
renforcement de ses capacités nucléaires militaires de défense, 
bravant les sanctions de l'Onu, tout en précisant qu'elle 
n'utiliserait l'arme atomique que pour défendre sa souveraineté 
face à d'autres puissances nucléaires.   
    Kim Jong-un, qui a été porté à la présidence du parti lundi, 
a également présenté un plan sur cinq ans pour stimuler 
l'économie nord-coréenne, plan toutefois lacunaire en termes 
d'objectifs. Le parti a également entériné la politique dite du 
"Byongjin" prônée par Kim Jong-un, qui consiste à promouvoir le 
développement économique du pays en parallèle à son 
développement nucléaire. 
    "Avec l'autorisation du président du Parti des travailleurs 
Kim Jong-un, le Comité central envoie ses plus vives 
félicitations au peuple et aux soldats qui ont conclu cette 
bataille de 70 jours par la plus éclatante des victoires et ont 
glorifié le congrès comme un événement prometteur", a dit Kim 
Yong Nam, le chef d'Etat en titre de la RPDC, devant la foule 
rassemblée sur la place Kim Il-sung, fondateur de la dynastie 
communiste et grand-père de Kim Jong-un. 
     
    La Corée du Nord s'était engagée dans une campagne pour 
accélérer sa productivité pendant 70 jours en vue du congrès. 
    Pour la parade soigneusement chorégraphiée de mardi, Kim 
Jong-un avait troqué les costumes occidentaux portés pendant le 
congrès pour l'uniforme classique à col Mao des dirigeants du 
parti.  
    Entouré des principaux responsables politiques et de 
l'armée, il a présidé la cérémonie du haut d'une plate-forme, 
souriant et faisant des saluts à la foule. 
    "Le grand dirigeant du Parti des travailleurs de Corée, cher 
camarade toujours victorieux Kim Jong-un, manse!", a dit Kim 
Yong Nam dans un message de longue vie au nouveau président du 
parti.  
    La Chine, pourtant de plus en plus sourcilleuse quant aux 
projets nucléaires de la Corée du Nord, a envoyé ses 
félicitations à Kim Jong-un pour sa promotion au grade de 
président du parti. 
    "Je souhaite au peuple coréen un succès éclatant dans la 
poursuite de la cause du socialisme sous la houlette du Parti 
des travailleurs dirigé par le président Kim Jong-un", a dit le 
président chinois Xi Jinping, selon l'agence d'Etat KCNA. 
    La Corée du Nord a procédé en janvier au quatrième essai 
nucléaire de son histoire et au lancement d'un missile de longue 
portée, s'exposant au durcissement, deux mois plus tard, des 
sanctions imposées par l'Onu. Le régime a poursuivi depuis ses 
travaux en matière de nucléaire et de balistique. 
 
 (Julie Carriat pour le service français, édité par Danielle 
Rouquié) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant