Corée du Nord : neuf années de goulag pour un secret d'Etat

le
0
Depuis le 20 août, une commission de l'ONU enquête sur la violation des droits de l'homme dans les goulags nord-coréens à travers les témoignages de survivants. Une page douloureuse de l'histoire du pays refait surface.

En décidant d'enquêter pour la première fois mardi sur les camps de travail en Corée du Nord, l'ONU s'attendait à entendre les témoignages les plus accablants, le récit d'horreurs longtemps dissimulées. Parmi eux, celui de Kim Young-soon. Aujourd'hui âgée de 77 ans, cette danseuse appartenant à l'élite proche du pouvoir dans les années 1960 a passé neuf années à Yodok, le plus grand goulag du pays, et perdu toute sa famille, pour le simple fait de s'être liée d'amitié avec la maîtresse de Kim Jong-il, le fils du «Grand Leader» Kim Il-sung. «J'avais une vie fabuleuse, j'étais dorlotée jusqu'à mes 34 ans, se souvient-elle. Je dansais devant le Cher Leader et je voyageaus à travers le pays, comme une célébrité.»

En 1969, son amie de jeuness...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant