Corée du Nord : les puissances d'Asie testent Kim Jong-un

le
0
Les voisins de la Corée du Nord veulent donner sa chance au nouveau leader, nourrissant un timide espoir de détente.

Après la stupéfaction, l'heure des interrogations a sonné pour les voisins de la Corée du Nord, confrontés à l'arrivée d'un nouveau dirigeant énigmatique. Au lendemain de l'annonce de la disparition de Kim Jong-il, la Corée du Sud et le Japon cherchent leurs marques face au nouveau pouvoir qui se met en place à Pyongyang.

À Séoul, capitale du Sud distante seulement de 40 km de la ligne de front qui déchire la péninsule le long du 38e parallèle, la vie a repris son cours habituel, après la stupeur qui avait saisi les habitants à l'annonce de la mort du tyran voisin. Sur le coup, la population et le gouvernement avaient redouté un coup de sang en provenance du frère ennemi. Le président Lee Myung-bak avait placé l'armée en état d'alerte et enchaîné les réunions de crise. Une crainte attisée par le test de deux missiles à courte portée nord-coréens, lundi.

Deux jours après l'annonce choc, la tension a baissé d'un cran, mais les autorités s'interrogent sur l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant