Corée du Nord : les irréductibles de Kaesong

le
0
Quand Kim Jong-Un a décrété la fermeture du parc industriel de Kaesong, vestige de la coopération intercoréenne, 205 employés du Sud ont choisi de rester pour protéger leur usine. Privés de ravitaillement, ils commencent à manquer de vivres.

Séoul

Ils sont les vraies victimes de la crise nord-coréenne. Pris au piège du bras de fer déclenché par Kim Jong-Un, ils survivent depuis deux semaines sur leurs maigres réserves de nouilles lyophilisées, qui s'amenuisent de jour en jour. 205 employés sud-coréens et un Chinois sont coupés du monde, accrochés à leurs usines comme des huîtres, dans le parc industriel de Kaesong, la seule enclave capitaliste en Corée du Nord.

Mercredi, Pyongyang a refusé qu'une délégation du sud franchisse la DMZ, la frontière fortifiée qui coupe la péninsule le long du 38 ème parallèle, pour ravitailler en vivres et médicament ces irréductibles. «Ils vivent sur leurs réserves et n'ont plus de produits frais. Leurs stock...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant