Corée du Nord : Kim Jong-un toujours invisible

le
1
Kim Yang-oon (en bas à gauche), en charge des relations avec le Sud, Hwang Pyong-so (au centre), titulaire du plus haut poste dans l'armée nord-coréenne, et Choe Ryong-hae (à droite), haut secrétaire du Parti, à
Kim Yang-oon (en bas à gauche), en charge des relations avec le Sud, Hwang Pyong-so (au centre), titulaire du plus haut poste dans l'armée nord-coréenne, et Choe Ryong-hae (à droite), haut secrétaire du Parti, à

Le dirigeant suprême nord-coréen n'est plus apparu en public depuis le 3 septembre, et la télévision d'État a admis qu'il était "indisposé", alimentant les rumeurs les plus folles. Le jeune trentenaire aurait été mis sur la touche par un groupe de puissants apparatchiks proches de son père Kim Jong-il, affirme un transfuge de haut vol, Jang Jin-sung, selon le site américain Vice News. La révolution de palais serait conduite par Hwang Pyong-so, à la tête du "département de l'organisation et l'encadrement" du Parti, un organe mis en place par son prédécesseur décédé fin 2011. En grand uniforme, Hwang était flanqué d'impressionnants gardes du corps à lunettes fumées, samedi, à Incheon, en Corée du Sud, à l'occasion de la cérémonie de clôture des Jeux asiatiques. Un protocole habituellement réservé au leader suprême, notent les spécialistes. Mais la délégation a balayé toutes les supputations lors de sa visite aux allures d'offensive de charme diplomatique. Kim Jong-un "n'a pas de problème" de santé, a confié la délégation au ministre sud-coréen de la Réunification, Ryoo Khil-jae, intrigué. Un problème de santé aux proportions graves Ces dénégations n'ont pas suffi à enrayer les rumeurs, au contraire. "Il y a quelque chose de bizarre", reconnaît auprès du Point.fr Cheong Seong-chang, expert au Sejong Institute. Néanmoins, la plupart des spécialistes à Séoul peinent à croire à la théorie d'un coup d'État...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le jeudi 9 oct 2014 à 09:33

    Il a pris froid à la tête.