Corée du Nord : Kim Jong-Un et «le son grisant de la bombe H»

le , mis à jour à 14:24
0
Corée du Nord : Kim Jong-Un et «le son grisant de la bombe H»
Corée du Nord : Kim Jong-Un et «le son grisant de la bombe H»

Les appétits nucléaires de Kim Jong-Un ne sont plus à démontrer. Dans son discours d'ouverture du premier congrès depuis 1980 du parti unique en Corée du Nord, le dirigeant a félicité, vendredi, les scientifiques pour « avoir créé un événement miraculeux en faisant retentir le son magnifique et grisant de la première bombe H de notre république ».

Le discours prononcé devant 3 000 cadres, et retransmis à la télévision d’État, a été fréquemment interrompu par des tonnerres d'applaudissements, avec une ovation debout quand il s'est achevé.

L'essai, réalisé le 6 janvier, « a clairement démontré au monde entier notre esprit invincible et notre puissance illimitée (...) en réponse à la pression malveillante et aux sanctions des forces ennemies », s'est réjoui le dictateur devant des milliers de délégués venus de toute la Corée du Nord pour assister à Pyongyang à ce rassemblement exceptionnel du Parti des travailleurs de Corée (PTC), dans l'imposant Palais du 25 avril. La plupart des experts doutent que l'essai de janvier ait pu être celui d'une bombe H, arguant que l'énergie libérée était bien trop faible.

Depuis l'arrivée du jeune dirigeant au pouvoir en décembre 2011, après le décès de son père, la Corée du Nord a mené deux essais nucléaires et deux tirs réussis de fusées, généralement considérés comme des essais déguisés de missiles balistiques.

La Corée du Nord pourrait tenter un 5e essai nucléaire

Le régime nord-coréen pourrait vouloir, pour la tenue de ce congrès exceptionnel dont la date de clôture n'est pas fixée, vouloir mener son cinquième essai nucléaire. Les spécialistes de l'Institut américano-coréen de l'université Johns Hopkins ont déclaré vendredi, sur la foi des dernières images satellite du principal site nord-coréen d'essais nucléaires à Punggye-ri, que la présence de véhicules garés suggérait un tel projet. « La présence de véhicules n'y est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant