Corée du Nord : deux missiles à moyenne portée tirés la nuit dernière

le
0
Corée du Nord : deux missiles à moyenne portée tirés la nuit dernière
Corée du Nord : deux missiles à moyenne portée tirés la nuit dernière

Le Japon s'y était préparé. La Corée du Nord a tiré coup sur coup mercredi deux puissants missiles de moyenne portée. Le premier tir a eu lieu à 6 heures du matin (23h30 mardi en France), le second deux heures plus tard. Le ministère sud-coréen de la Défense précise que l'un des lancements a échoué mais que l'autre engin a parcouru 400 kilomètres au dessus de la mer Orientale, aussi appelée mer du Japon.

 

Les engins tirés seraient des missiles Musudan de portée intermédiaire (2 500 à 4 000 kilomètres) qui seraient susceptibles d'atteindre la Corée du Sud et de menacer les bases américaines de l'île de Guam, dans le Pacifique. Après quatre essais ratés de tirs de Musudan, ce lancement réussi représenterait un pas en avant important pour la Corée du Nord, qui cherche à se doter d'une force de frappe nucléaire capable d'atteindre le continent américain.

 

Un climat dégradé depuis janvier

 

Le département d’État américain a aussitôt condamné ces tirs, dénonçant une violation claire des résolutions de l'ONU qui interdisent à Pyongyang l'usage de toute technologie balistique. « Nous avons l'intention de faire part de nos préoccupations à l'ONU afin de renforcer la détermination internationale à ce que la Corée du Nord rende des comptes pour ces actions provocatrices », a affirmé le porte-parole du département d’État John Kirby. Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a jugé ce genre d'essais « intolérable », selon la télévision NHK.

 

En avril, le régime dictatorial de Pyongyang avait échoué à trois reprises à lancer un Musudan, avant d'essuyer un quatrième revers en mai.

 

Le climat s'est considérablement dégradé sur la péninsule depuis le quatrième essai nucléaire nord-coréen du 6 janvier, suivi le 7 février par le lancement d'une fusée, largement considéré comme un essai déguisé de missile longue portée. Pendant la grand-messe du parti au pouvoir ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant