Corbeil-Essonnes : le maire Jean-Pierre Bechter déféré devant les juges d'instruction

le
0
Jean-Pierre Bechter, maire UMP de Corbeil-Essonnes et successeur de l'industriel Serge Dassault.
Jean-Pierre Bechter, maire UMP de Corbeil-Essonnes et successeur de l'industriel Serge Dassault.

Comme prévu, le maire de Corbeil-Essonnes Jean-Pierre Bechter est déféré devant les magistrats parisiens du pôle financier Guillaume Daïeff et Serge Tournaire à l'issue de ses 48 heures de garde à vue. Il lui est reproché d'avoir bénéficié, en toute connaissance de cause, d'achat de votes présumé. Des voix qui lui ont permis d'être élu en 2010. Il pourrait être mis en examen - ce qui signifie qu'il existe des indices graves et concordants - pour corruption et blanchiment d'argent.Younès Bounouara est également déféré devant les juges d'instruction, en vue de sa mise en examen. Déjà mis en examen pour tentative d'homicide, il avait tiré sur Fatah Hou, un des vidéastes qui a piégé Serge Dassault en le filmant à son insu, venu en découdre avec trois de ses amis. Cristela de Oliveira, adjointe au maire de Corbeil-Essonnes, démissionnaire, doit aussi être présentée devant les magistrats instructeurs. Jeudi, trois personnes sont ressorties libres de garde à vue. Il s'agit de Doriane Lebigre, de Zinedine B., le garde du corps de Serge Dassault, et du neveu de Younès Bounouara.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant