Coralie Moussu : la piste du suicide écartée

le
0
L'autopsie du corps de la jeune femme de 32 ans repêché dans le Rhône en décembre révèle qu'elle n'est pas morte noyée. Retour à la case départ pour les enquêteurs, qui privilégient désormais la piste criminelle.

Après dix-huit mois d'angoisse, les proches de Coralie Moussu commencent à avoir des réponses. La jeune femme, qui avait mystérieusement disparu en novembre 2009 dans le Gard et dont le corps a été retrouvé en décembre dernier dans le Rhône, ne se serait pas suicidée. La seconde autopsie pratiquée par les médecins légistes révèle en effet que Coralie Moussu n'est pas morte noyée, indique mardi Le Dauphiné Libéré.

La première autopsie n'avait rien révélé, le corps de la jeune mère de famille ayant séjourné dans l'eau pendant trop longtemps. Aucune trace suspecte n'avait alors été remarquée, laissant ainsi penser que Coralie Moussu pourrait être décédée de mort naturelle ou volontaire. La seconde autopsie, plus minutieuse, a livré une toute autre version qui vient complètement chambouler l'enquête : Coralie Moussu a très certainement été tuée avant d'être jetée à l'eau. On ignore pour l'heure de quelle façon s'est déroulé ce crime.

Une Nissa...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant