COR-Vuelta: doublé pour Barguil, triplé pour la France

le
0

Corrige prénom Nibali au 2e paragraphe

SALLENT DE GALLEGO, Espagne (Reuters) - Le Français Warren Barguil a signé lundi un doublé dans la Vuelta et permis au cyclisme français de remporter sa troisième victoire d'étape, au sommet de la station de ski de Formigal, dans les Pyrénées.

L'Italien Vincenzo Nibali conserve, au terme de cette 16e étape, le maillot rouge de leader mais a perdu du temps sur tous ses rivaux au classement général, dont l'Américain Chris Horner qu'il ne précède plus que de 28 secondes.

Déjà vainqueur vendredi de la 13e étape, Barguil, gagnant du Tour de l'Avenir 2012 et âgé de seulement 21 ans, a devancé d'extrême justesse le Colombien Roberto Uran, vice-champion olympique qui l'avait rejoint dans le dernier kilomètre.

Le Français a expliqué sur la ligne que les responsables de son équipe, Argos, lui avaient conseillé de se ménager après son exploit à Casteldefells mais qu'il avait décidé de ne pas suivre leurs consignes.

"J'avais de bonnes jambes. J'ai attaqué. J'ai pris la bonne échappée mais je pensais que Valverde voudrait gagner aujourd'hui et que ça n'irait pas au bout", a-t-il dit sur Eurosport. "J'ai vu Uran revenir. Il a attaqué. J'ai suivi. J'étais fort dans ma tête."

Le néo-professionnel n'a pas hésité à lever les bras sur la ligne même si l'écart était minime et il a fallu plusieurs minutes pour que le jury confirme sa victoire grâce à la photo-finish.

Ses deux succès, celui d'Alexandre Geniez (FDJ) dans la 15e étape qu'il a remportée en solitaire dimanche à Peyragudes, dans les Pyrénées françaises, et l'actuelle première place de Nicolas Edet (Cofidis) au classement de la montagne confirment la bonne performance des coureurs français dans cette Vuelta.

Après trois étapes pyrénéennes, le peloton bénéficiera mardi d'une journée de repos. Mercredi, la 17e étape le mènera de Calahorra à Burgos sur un parcours de 189 km plus favorable aux rouleurs et aux sprinteurs.

Viendront ensuite deux rudes étapes dans les Asturies et une arrivée, samedi, au sommet du col de l'Angliru considéré comme une des ascensions les plus dures de toute la saison.

La course s'achèvera dimanche par une dernière étape de plat qui sera la scène d'une ultime parade jusqu'à Madrid.

Alasdair Fotheringham, Jean-Paul Couret pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant