COR: Open d'Australie: Murray et Federer solides au poste

le
0
ANDY MURRAY ÉCARTE GILLES SIMON POUR ACCÉDER AUX QUARTS À MELBOURNE
ANDY MURRAY ÉCARTE GILLES SIMON POUR ACCÉDER AUX QUARTS À MELBOURNE

Corrige confrontations Tsonga-Federer, § 8

par Eric Salliot

MELBOURNE (Reuters) - Après l'émotion engendrée par l'extraordinaire marathon entre Novak Djokovic et Stanislas Wawrinka, la huitième journée de l'Open d'Australie, lundi à Melbourne, est apparue bien fade avec les qualifications aisées des favoris du tournoi.

Conscient du danger que représentait Milos Raonic, tête de série n°13, Roger Federer, deuxième mondial, a livré un véritable récital pour se défaire de son adversaire 6-4 7-6 6-2 en une heure 53.

L'an passé, le Canadien avait failli le battre à deux reprises, à Madrid et à Halle, mais sur la Rod Laver Arena, malgré 19 aces, le jeune joueur a été surclassé, ne se créant pas la moindre balle de break sur la mise en jeu du Suisse, 31 ans et plus que jamais alerte.

"A Madrid, les conditions étaient dingues avec un rebond incroyablement élevé et à Halle, sur le gazon, les échanges avaient été rapides", a souligné Federer.

Le Suisse a ainsi assuré sa participation à son 35e quart de finale de Grand Chelem consécutif - pour 39 au total. Une série faramineuse qu'il poursuivra face au Français Jo-Wilfried Tsonga, tête de série n°7.

Tsonga a remporté un choc fratricide décevant face à Richard Gasquet, n°9, Après être revenu à une manche partout, l'Héraultais a très vite lâché prise et s'est incliné 6-4 3-6 6-3 6-2.

"Avec Roger Rasheed, l'objectif était de franchir la première semaine sans trop de problèmes et arriver sur la seconde pour aller chercher un exploit. J'en ai encore dans le moteur", a assuré Jo-Wilfried Tsonga, qui ne savait pas encore qu'il affronterait le Suisse.

AZARENKA ET SERENA TOUJOURS LÀ

Ce sera la douzième confrontation entre les deux joueurs et Federer mène largement la série par huit victoires à trois.

L'autre quart de finale connu mettra aux prises Andy Murray au Français Jérémy Chardy, qui vivra sa première expérience à ce niveau.

L'Écossais a éteint les dernières flammes de Gilles Simon, qui avait les jambes trop dures après le combat qu'il avait mené il y a deux jours face à son compatriote Gaël Monfils.

En 1h35, ce huitième de finale quasiment joué d'avance était ficelé 6-3 6-1 6-3 par le Britannique, champion olympique et vainqueur du dernier US Open.

Dans le tableau féminin, ne pas retrouver Victoria Azarenka et Serena Williams en demi-finale du haut du tableau semble difficilement concevable.

Les deux championnes ne sont plus qu'à une victoire d'un match qui devrait remuer les foules. En huitième de finale, la Biélorusse a effacé l'impression mitigée laissée face l'Américaine Hampton en balayant la Russe Elena Vesnina en deux sets (6-1 6-1).

Sa prochaine adversaire sera la revenante russe Svetlana Kuznetsova. Tombée au 75e rang mondial, l'ex-numéro un mondiale, a rejeté un peu plus dans l'ombre Caroline Wozniacki, qui a elle aussi occupé la tête de la hiérarchie mondiale.

Malgré tout son courage, la Danoise a affiché ses limites, s'est inclinée 6-2 2-6 7-5, et se trouve désormais assurée de quitter le Top 10. Plus dure est donc la chute pour celle qui était tête de série numéro un l'an dernier à Melbourne.

Quant à Serena Williams, grande favorite, elle a laissé une grosse impression face à la Russe Maria Kirilenko qui n'a pas même pu dépasser l'heure de jeu (6-2 6-0).

Mercredi, l'Américaine retrouvera sa compatriote Sloane Stephens, n°29, victorieuse de l'inattendue Serbe Bojana Jovanovski au terme d'un match serré conclu 6-1 3-6 7-5.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant