COR-Ligue 1: Lille et Monaco condamnés à suivre le PSG

le
0
LE CLASSEMENT DE LIGUE 1
LE CLASSEMENT DE LIGUE 1

Correction: au troisième paragraphe après l'intertitre, bien lire que le but monégasque contre Nantes lors de la 14e journée de Ligue 1 a été inscrit par Mounir Obbadi et non Anthony Martial.

PARIS (Reuters) - Vu le rythme effréné du Paris Saint-Germain en tête de Ligue 1, Lille et Monaco ont vivement intérêt à gagner lors du week-end de la 15e journée, face respectivement à Valenciennes et Rennes, s'ils veulent rester dans la course.

Euphoriques, les champions de France ont remporté sept de leurs huit derniers matches de championnat - pour un nul contre Saint-Etienne - et viennent de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions.

Pour l'instant, Lille s'accroche tant bien que mal grâce à une défense hermétique, la meilleure de Ligue 1 avec quatre buts encaissés cette saison, et un gardien en état de grâce.

Vincent Enyeama n'a plus encaissé de but depuis la cinquième journée, le 15 septembre. La dernière fois que le Losc a pris un but, contre Auxerre en 16e de finale de la Coupe de la Ligue, il n'était pas sur le terrain.

Solide derrière mais peu prolifique devant, Lille n'occupe que la onzième place au classement des meilleures attaques, avec un rendement quasiment deux fois inférieur à celui du PSG (16 buts contre 30).

Les Monégasques ont eux aussi de sérieuses raisons de se préoccuper de leur secteur offensif, d'autant que le buteur n°1 du club, le Colombien Radamel Falcao, sera absent pour la réception de Rennes au stade Louis II.

Selon l'entraîneur Claudio Ranieri, le co-meilleur buteur du championnat avec neuf réalisations, traîne depuis la trêve internationale une légère blessure à la cuisse qui s'est réveillée ces derniers jours.

"Son absence nous pénalise, évidemment, car c'est un joueur important pour l'équipe, on espère le revoir très vite", a estimé jeudi son coéquipier au milieu de terrain Joao Moutinho, lors d'une conférence de presse.

L'ESPOIR MARTIAL

L'ASM devra combler le vide laissé par Falcao, comme l'a dit Claudio Ranieri. "En l'absence de notre buteur l'équipe va devoir faire quelque chose en plus", a-t-il estimé devant la presse.

Les Monégasques ont malgré tout des solutions de secours crédibles, avec Emmanuel Rivière ou le jeune Anthony Martial, 17 ans à peine, qui s'est montré à son avantage lorsqu'il a fallu remplacer Falcao dimanche dernier contre Nantes.

Pour sa première apparition de la saison en championnat, l'international Espoirs a été à l'origine d'un but providentiel de Mounir Obbadi, contribuant à sortir son club d'une mauvaise passe.

L'ASM venait en effet d'enchaîner deux défaites, un match nul et de perdre sa deuxième place au profit de Lille.

Mais, dans la course au sommet, Emmanuel Rivière et Anthony Martial feront-ils le poids face à leurs homologues parisiens, Zlatan Ibrahimovic et Edinson Cavani, qui marquent but sur but en championnat comme en Ligue des champions ?

Après avoir fait plier à eux deux l'Olympiakos le Pirée mercredi soir au Parc des Princes (2-1), ils se déplaceront dimanche sur la pelouse de l'Olympique lyonnais précédés de leur réputation.

Les deux buteurs et leurs coéquipiers ont quatre points d'avance sur le deuxième. Ils en avaient deux après la douzième journée et aucun après la onzième journée.

Combien en auront-ils à la fin du week-end ?

Simon Carraud, avec Etienne Ballérini à Monaco, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant