COR-Les Bourses européennes terminent en ordre dispersé

le , mis à jour à 18:45
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS/LONDRES (Reuters) - Au §6, bien lire que le FTSEurofirst 300 a gagné 3,64% au troisième trimestre, et non 4,97% comme indiqué par erreur.

Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé vendredi mais bien au-dessus de leurs plus bas du jour, soulagées par le rebond spectaculaire du cours de Deutsche Bank, dont la situation financière a perturbé la dernière semaine du trimestre.

La première banque allemande a bénéficié d'une information de l'Agence France Presse selon laquelle elle pourrait conclure avec les autorités américaines un accord de 5,4 milliards de dollars pour régler le litige en cours sur des produits de titrisation. Ce montant serait près de trois fois inférieur à celui de 14 milliards évoqué au début de l'affaire.

L'action Deutsche Bank, tombée en matinée à un nouveau plus bas historique à 9,8980 euros, a profité à plein de cette information pour finir la journée sur un gain de 6,39% à 11,57 euros.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en hausse de 0,1% (+4,42 points) à 4.448,26 points alors qu'il perdait plus de 2,2% en matinée. Le Footsie britannique a limité sa baisse à 0,29% et le Dax allemand a fini sur une hausse de 1,01%, tout près de son plus haut du jour touché dans la dernière demi-heure d'échanges.

L'indice EuroStoxx 50 a pris 0,36%, le FTSEurofirst 300 0,12% et le Stoxx 600 0,06%. L'indice Stoxx du secteur bancaire a quant à lui repris 0,57%.

Sur l'ensemble de la semaine, le CAC a perdu 0,9% et le FTSEurofirst 300 0,58%. Le mois de septembre se solde par une hausse de 0,22% de l'indice parisien et une quasi-stabilité de l'indice paneuropéen. Sur l'ensemble du troisième trimestre, le CAC a pris 4,97%, le FTSEurofirst 300 3,64%.

Au moment de la clôture européenne, Wall Street était en nette hausse, elle aussi grâce au rebond de Deutsche Bank, le Dow Jones prenant 0,9% et le Nasdaq 0,75% et l'indice de volatilité du CBOE reculait de près de 8%.

Sur le marché des changes, l'actualité sur Deutsche Bank profitait à l'euro, qui prenait 0,15% face au dollar à près de 1,1240 et 0,3% face au yen, à 113,70.

Le dollar abandonnait quant à lui 0,15% face aux autres grandes devises. La séance a par ailleurs été marquée par un net recul du franc suisse, revenu à son plus bas niveau depuis deux mois, des cambistes évoquant une intervention de la Banque nationale suisse (BNS) pour freiner son appréciation.

Le pétrole, lui, était hésitant, le Brent abandonnant 0,5% à 49 dollars tandis que le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) gagnait 0,45% à 48 dollars.

(Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant