COR - Les Bourses européennes en léger rebond à mi-séance

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES EN LÉGER REBOND À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES EN LÉGER REBOND À LA MI-SÉANCE

Correction sur Inditex

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont en léger rebond mercredi à mi-séance après deux jours de baisse, bénéficiant d'achats à bon compte dans des marchés qui restent néanmoins nerveux dans l'incertitude autour de la stratégie à venir des banques centrales.

De nombreux traders font savoir qu'ils ne sont pas disposés à prendre des positions importantes à court terme sur le marché étant données les craintes d'un resserrement des politiques monétaires des banques centrales qui ont largement contribué au récent "rally".

"Il y a encore de l'incertitude sur l'action des banques centrales. Je ne vois pas de rebond sensible avant une semaine. Globalement, les investisseurs ont tendance à vendre à chaque mouvement de hausse", souligne Richard Griffiths, directeur associé chez Berkeley Futures.

À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,43% à 3.826,83 points vers 11h10 GMT. À Francfort, le Dax grignote 0,06% et à Londres, le FTSE reprend 0,22%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 rebondit pour sa part de 0,47%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,28% à 0,56%.

Aux valeurs, Volkswagen perd 2,4%, plus forte baisse de l'EuroStoxx 50, après avoir annoncé une émission d'obligations convertibles de 1,2 milliard d'euros, la deuxième en l'espace de sept mois, pour renforcer son pôle de finance.

Vodafone recule de 4,45%. L'opérateur télécoms britannique et Kabel Deutschland Holding ont confirmé une approche informelle du groupe britannique en vue d'une possible OPA sur le câblo-opérateur allemand.

Severn Trent chute de 8,3% alors que s'éloigne la perspective d'une OPA sur la compagnie d'eau britannique.

Inditex bondit près de 4% après avoir annoncé un résultat net trimestriel en hausse de 1,2%.

Sur le marché des changes, l'euro est à un plus haut de trois mois et demi vis-à-vis du dollar, le doute commençant à s'installer sur l'imminence d'un resserrement monétaire de la Réserve fédérale après des indicateurs économiques mitigés ces derniers jours.

Face au yen, le dollar et l'euro restent en léger rebond après leur accès de faiblesse de la veille à la suite du statu quo jugé décevant de la Banque du Japon annoncé mardi.

Sur le marché obligataire, les rendements espagnols, italiens et d'autres pays de la périphérie de la zone euro se détendent dans un climat de stabilisation des actifs à risque.

Une adjudication par l'Italie de bons à un an a cependant produit des rendements en hausse pour la première fois depuis mars.

L'Allemagne a adjugé de son côté quatre milliards d'euros de titres à deux ans (Schatz), avec un rendement de 0,18% contre 0,02% lors de la précédente émission de même type.

Le baril de Brent est reparti à la hausse, au-dessus de la barre des 103 dollars, porté par le rebond des actifs à risque, malgré une augmentation inattendue des stocks de pétrole aux Etats-Unis et une révision en baisse des prévisions de demande de l'Opep et du gouvernement américain.

Les investisseurs en Europe seront attentifs aux nouvelles qui sortiront de l'examen par la Cour constitutionnelle allemande d'un recours contre le mécanisme OMT de la BCE, ainsi qu'à toute nouvelle indication permettant de se faire une idée des intentions des banquiers centraux.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant