COR-Les Bourses européennes dans le rouge à la mi-séance

le , mis à jour à 13:11
0
COR-NET RECUL DES BOURSES EUROPÉENNES À LA MI-SÉANCE
COR-NET RECUL DES BOURSES EUROPÉENNES À LA MI-SÉANCE

LONDRES/PARIS (Reuters) - Correction du niveau du CAC 40 en points au 2e paragraphe.

Les Bourses européennes perdent plus de 2% à mi-séance et celle de New York est attendue en net recul pour la première séance de 2016, les actions étant plombées par le regain d'inquiétude suscité par la Chine, tandis que la tension entre l'Arabie saoudite et l'Iran se traduit par une remontée des cours du pétrole, des emprunts d'Etat et du yen.

À Paris, l'indice CAC 40 cède 2,6% (121,44 points) à 4.515,62 points vers 11h30 GMT. À Francfort, le Dax perd 3,76% et à Londres, le FTSE abandonne 2,23%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 recule de 2,61% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 2,97%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse d'environ 1,8%.

L'enquête mensuelle Caixin-Markit auprès des directeurs d'achat du secteur manufacturier chinois a montré une nouvelle dégradation de l'activité en décembre, dixième mois consécutif de contraction. L'indice PMI du secteur est revenu à 48,2 après 48,6 en novembre alors que le consensus le donnait à 49 pour le dernier mois de l'année 2015.

Ce chiffre et la décision de la Banque populaire de Chine (BPC) de fixer le cours pivot du yuan à son plus bas niveau depuis quatre ans et demi ont fait chuter de 7% la Bourse de Shanghai, obligeant les autorités à suspendre les transactions et à clôturer prématurément la séance.

Parallèlement, la montée de la tension entre Ryad et Téhéran après l'exécution d'un dignitaire chiite saoudien la semaine dernière, qui a provoqué des manifestations anti-saoudiennes violentes en Iran et conduit le régime saoudien à rompre ses relations diplomatiques avec Téhéran, fait remonter les cours du pétrole après leur chute de 35% en 2015. Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) gagne 1,16% à 37,47 dollars et le Brent 2,15% à 38,08.

Ces facteurs favorisent le repli sur les valeurs refuges comme les emprunts d'Etat allemands, dont le rendement à dix ans, à 0,562%, abandonne sept points de base, ou le yen, au plus haut depuis octobre face au dollar. L'or, lui, prend plus de 1% à 1.073 dollars l'once. L'euro s'apprécie de 0,5% face au billet vert, à un peu plus de 1,09 dollar.

Côté actions, les valeurs liées aux matières premières souffrent à l'instar de Glencore (-5,6%) ou ArcelorMittal (-5,34%). A Paris, Bouygues (+1,83%) se distingue après les informations du Journal du Dimanche selon lesquelles le groupe et Orange (-3,07%) ont signé un accord de confidentialité.

La séance aux Etats-Unis sera marquée notamment par la publication de l'indice ISM manufacturier du mois de décembre, qui pourrait nourrir les spéculations sur l'évolution de la politique de taux de la Réserve fédérale.

(Marius Zaharia, Marc Angrand pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant