COR-Les Bourses chinoises reprennent en légère baisse

le , mis à jour à 09:40
0
LES BOURSES CHINOISES LIMITENT LEUR REPLI
LES BOURSES CHINOISES LIMITENT LEUR REPLI

SHANGHAI (Reuters) - Bien lire 6,5118 au lieu de 6,5518 pour le taux pivot au 8e paragraphe.

Les Bourses chinoises ont limité leur repli lundi pour leur réouverture après les congés du Nouvel An lunaire, rassurées par le rebond des places étrangères et un discours de fermeté de la banque centrale sur le yuan.

L'indice composite de Shanghai a fini en baisse de 0,59% l'indice CSI 300 des principales valeurs cotées à Shanghai et Shenzhen a cédé 0,58% pour leur première séance de cotation depuis le 5 février.

La baisse des places chinoises est relativement modeste au regard du plongeon de plus de 11% de la Bourse de Tokyo la semaine dernière mais, depuis le début de l'année, les deux indices chinois reculent de quelque 22% à comparer à une baisse de 15% pour le Nikkei à Tokyo, lequel a spectaculairement rebondi de 7,16% lundi.

Les Bourses chinoises avaient débuté la séance en baisse de plus de 2% avant de limiter leurs pertes grâce au rebond des autres places asiatiques, Tokyo en tête.

"Beaucoup de traders avaient liquidé leurs positions avant les fêtes et l'ouverture en baisse leur a donné l'occasion de racheter à bon compte", explique David Dai, chez Nanhai Fund Management à Shanghai. "Il y a aussi le raffermissement du yuan, qui est un autre facteur de stabilisation du marché."

L'indice HSI de la Bourse de Hong Kong, qui avait rouvert dès le milieu de semaine dernière, a pour sa part repris 3,27% après avoir terminé vendredi à un plus bas de trois ans et demi.

Selon le courtier Industrial Securities, les Bourses chinoises pourraient même terminer le mois de février sur un léger rebond avec la dissipation des craintes de la dévaluation du yuan.

La banque centrale chinoise a fixé un cours pivot de la monnaie chinoise au plus haut depuis près d'un mois, à 6,5118 yuans pour un dollar contre 6,5314 avant les vacances du Nouvel An lunaire, voulant ainsi tordre le cou aux rumeurs de dévaluation.

Le taux de change "onshore" du yuan s'est raffermi de plus de 1% à 6,4972 pour un dollar après l'annonce de la Banque populaire de Chine (BPC). Le yuan "offshore" a progressé dans son sillage, éliminant la décote qui compliquait les efforts de la banque centrale pour limiter les sorties de capitaux.

Zhou Xiaochuan, le gouverneur de la BPC, a déclaré au cours du week-end qu'il n'y avait aucune raison pour que le yuan, qui s'est déprécié de 5,4% face au dollar en 2015, poursuive sa glissade.

Le recul modeste des Bourses chinoises semble suggérer que les investisseurs ne sont pas inquiets outre mesure des chiffres nettement inférieurs aux attentes du commerce extérieur chinois pour le mois de janvier, avec des exportations et des importations qui ont baissé bien plus que prévu.

D'autant que le consommateur chinois, lui, est au rendez-vous. Selon d'autres données publiées le week-end, les ventes au détail ont bondi de 11,2% pendant les vacances du Nouvel An lunaire par rapport à la même période de l'an dernier.

(Samuel Shen et Nathaniel Taplin, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant