COR-La valorisation des CDS, reflet de la défiance sur la Grèce

le
0
LA VALORISATION DES CDS, REFLET DE LA DÉFIANCE SUR LA GRÈCE
LA VALORISATION DES CDS, REFLET DE LA DÉFIANCE SUR LA GRÈCE

Bien lire que le taux de recouvrement ressort à 21,5 cts/euro

LONDRES (Reuters) - Le prix définitif fixé lundi à l'issue des enchères destinées à arrêter le montant à verser aux détenteurs de CDS souscrits sur la dette grecque montre que les investisseurs restent pessimistes quant à l'avenir financier de la Grèce après la restructuration de sa dette et deux plans d'aide.

Ce taux de recouvrement, déterminé après deux phases d'adjudication, est ressorti à 21,5 centimes par euro de valeur nominale, un niveau conforme aux anticipations du marché

Selon des calculs de Reuters, les détenteurs de contrats CDS souscrits sur de la dette publique grecque devraient recevoir un montant total de 2,5 milliards de dollars.

Ce taux de recouvrement est considéré comme la meilleure indication à ce jour de la valeur des nouvelles obligations émises par la Grèce dans le cadre de l'échange de dette accepté au début du mois par la quasi-totalité de ses créanciers privés.

"Bien sûr, ces obligations s'échangent avec une énorme décote et cela montre que le marché a des doutes sur la capacité de la Grèce à faire face, mais on le savait depuis le début et cette opération n'y change rien", a commenté Christoph Rieger, stratège taux de Commerzbank.

Au terme de l'opération, les porteurs de CDS recevront une somme correspondant à la différence entre le taux de recouvrement et la valeur faciale des titres concernés.

Ce règlement devrait permettre de mettre un terme aux spéculations sur le risque de voir l'activation des CDS déclencher une nouvelle tourmente bancaire.

Les CDS ont été accusés d'avoir contribué à l'éclatement de la crise financière mondiale en 2008 et sont soupçonnés, depuis le début de la crise de la dette dans la zone euro, de pouvoir déclencher des réactions en chaîne aux conséquences imprévisibles.

Emelia Sithose-Matarise, Marc Angrand et Nicolas Delame pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant