COR - JO: la folle revanche du relais français en natation

le
0
LE RELAIS FRANÇAIS TRIOMPHE SUR 4X100 M NAGE LIBRE AUX JO
LE RELAIS FRANÇAIS TRIOMPHE SUR 4X100 M NAGE LIBRE AUX JO

Bien lire Gilot au 2e paragraphe

LONDRES (Reuters) - Au bout d'une dernière ligne droite d'anthologie, les nageurs du relais 4x100 m nage libre ont offert à la France sa deuxième médaille d'or des Jeux de Londres, se vengeant des Américains qui les avaient devancé d'un souffle à Pékin.

Le quatuor français, composé d'Amaury Leveaux, Fabien Gilot, Clément Lefert et Yannick Agnel, a viré en tête dans les tout derniers mètres, alors que les Américains, emmenés par le tandem Ryan Lochte-Michael Phelps, paraissaient intouchables.

L'équipe russe s'est emparée de la médaille de bronze, reléguant au pied du podium les Australiens qui s'étaient affublés du surnom d'"armes de destruction massive".

Mais ce sont bien les Français et les Américains qui ont fait le plus de vagues dans l'Aquatics Centre, théâtre des retrouvailles entre les deux relais, quatre ans après.

En 2008, Michael Phelps et ses coéquipiers s'étaient imposés d'un souffle. Dimanche soir, Yannick Agnel, le dernier nageur du relais tricolore, a montré beaucoup de sang-froid malgré son jeune âge - 20 ans - pour offrir à la France la revanche qu'elle attendait.

"J'ai fait mon maximum. Je savais que Ryan (Lochte) avait de très bonnes coulées. J'ai essayé de tenir jusqu'a ce qu'il craque", a commenté le Niçois au micro de France Télévisions.

Le nom de son adversaire direct, qui nageait dans la ligne d'eau voisine, en disait long sur l'étendue de la performance réalisée par Agnel: Ryan Lochte n'est autre que le nouveau champion olympique du 400 mètres quatre nages, qui a renversé samedi le roi Phelps sur cette distance.

Au lendemain de ce coup d'Etat, Michael Phelps s'est donc vu déposséder d'un autre titre conquis à Pékin.

"REVANCHE EXTRAORDINAIRE"

"(C'est) une revanche extraordinaire", s'est félicité Fabien Gillot, rescapé du relais de 2008.

"Il y a quatre ans, ça avait été très dur. Une fois de plus, ça se finit au finish mais cette fois ça nous sourit."

Cette victoire est aussi celle d'Alain Bernard, champion olympique sur 100 m nage libre en individuel à Pékin et qui faisait également partie du relais médaillé d'argent en 2008.

Pour la dernière compétition de sa carrière de nageur de haut niveau, l'Antibois a contribué à la qualification du relais français en séries dimanche matin, avant de s'effacer avec élégance pour laisser ses équipiers porter la France au sommet.

"On salue tous les remplaçants du 4x100 m, William (Meynard), Jérémy (Stravius) et Alain (Bernard)", a lancé Fabien Gillot après la course.

Le sacre des nageurs français a conclu la soirée euphorique de la natation française. Quelques minutes avant le plongeon d'Amaury Leveaux, Camille Muffat s'était imposée dans le 400 m nage libre.

Et alors que la France n'avait obtenu aucune médaille samedi au premier jour des compétitions, ce sont deux Marseillaises successives qui ont retenti dimanche soir dans le ciel londonien.

Julian Linden, Simon Carraud pour le service français, édité par Jean Décotte

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant