COR - Hollande muet sur la publicité à la télévision publique

le
3
AUCUN ÉCLAIRCISSEMENT SUR L'AVENIR DE LA PUBLICITÉ À LA TÉLÉVISION PUBLIQUE
AUCUN ÉCLAIRCISSEMENT SUR L'AVENIR DE LA PUBLICITÉ À LA TÉLÉVISION PUBLIQUE

Bien lire Numéro 23, avant-dernier paragraphe

PARIS (Reuters) - Les grands patrons de radios et de chaînes privées françaises reçus mardi par François Hollande n'ont obtenu aucun éclaircissement sur l'avenir de la publicité sur les chaînes de la télévision publique, dont le maintien les inquiète.

Aucune décision n'a été prise lors de ce rendez-vous pendant lequel le président François Hollande s'est montré "très attentif" aux problèmes soulevés par les médias, ont rapporté les participants à leur sortie.

Les groupes télévisuels privés redoutent notamment que le gouvernement revienne sur la suppression totale de la publicité sur France Télévisions prévue pour 2016 dans le cadre de la réforme de l'audiovisuel public décidée par Nicolas Sarkozy.

Cette réforme avait entériné l'arrêt de la publicité après 20h00 sur France Télévisions en 2009.

A la question de savoir si le maintien de la publicité avant 20h00 sur les chaînes publiques lui semblait "acquis", le patron de M6, Nicolas de Travernost, a déclaré : "S'il ne tenait qu'à nous-mêmes, ça ne nous semblerait pas du tout acquis. Nous avons évidemment posé la question au président de la République, la réponse appartient aux pouvoirs publics".

Pendant la campagne présidentielle, le candidat François Hollande avait prudemment promis qu'en soirée, l'absence "totale ou partielle" de publicité serait maintenue.

A son arrivée à la tête du ministère de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti avait déclaré qu'il n'y aura "pas de retour de la publicité" sur les chaînes du service public après 20h00.

Etaient présents à la réunion de l'Elysée mardi, outre Aurélie Filippetti : Christopher Baldelli, le président de RTL Radio, Jean-Paul Baudecroux, de NRJ, François Morinière, le directeur général du groupe L'Equipe, Denis Olivennes, directeur d'Europe 1 et de directeur du Pôle information du groupe Lagardère, Nicolas de Tavernost, président du directoire de la chaîne de télévision M6, Alain Weill, président le groupe NextRadioTV (propriétaire de RMC, BFM Business, BFM TV) et Pascal Houzelot, président de Numéro 23 (TNT).

Nonce Paolini, directeur général du groupe TF1, était absent.

Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cbocahut le mardi 2 avr 2013 à 18:25

    UN CONSEIL VISUALISEZ LE DOCUMENTAIRE " LES NOUVEAUX CHIENS DE GARDE "

  • M6197799 le mardi 2 avr 2013 à 15:48

    et s'il restait muet sur le mariage gay ?

  • cbocahut le mardi 2 avr 2013 à 14:39

    LA TELE ELLE EST FAITE POUR POLLUES LES ESPRITS;POUR QUE L'ON DEVIENNENT DES ZOMBIS INTELLECTUELS;TOUS CA AVEC LA COMPLICITE DES POLITIQUES DE TOUS BORDS;S'AFFRANCHIR DE CETTE M.... C'EST FAIT ACTE DE RESISTANCE ;TOUS AVEC L'UPR DE FRANCOIS ASSELINEAU POUR UN RENOUVEAU DE NOTRE CULTURE