COR-GBL cède 2,7% de GDF Suez pour plus d'un milliard d'euros

le
0
GBL CÈDE 2,7% DE GDF SUEZ POUR PLUS D'UN MILLIARD D'EUROS
GBL CÈDE 2,7% DE GDF SUEZ POUR PLUS D'UN MILLIARD D'EUROS

PARIS (Reuters) - Groupe Bruxelles Lambert (GBL), holding de l'homme d'affaires belge Albert Frère, a cédé 2,7% du capital de GDF Suez pour un montant total d'un peu plus d'un milliard d'euros.

GBL, dans un communiqué publié mardi, précise qu'il conserve 2,4% du capital du producteur et fournisseur d'énergie et réitère sa confiance dans son PDG Gérard Mestrallet.

GBL ne précise pas le prix unitaire auquel a été réalisée l'opération. Des traders avancent un prix de 16,26 euros, ce qui donnerait un montant total de 1,06 milliard d'euros, soit une décote de 2,8% par rapport au cours de clôture de l'action GDF Suez lundi.

A 11h25, GDF Suez perd 2,7% à 16,28 euros et accuse la plus forte baisse de l'indice CAC 40 (-0,5%).

Depuis la remontée des marchés d'actions il y a trois semaines, le titre avait pris 9,33%.

"Le 'timing' était relativement bon pour faire un placement, vu que le titre a bien monté ces dernières semaines", estime un trader. "Ceci dit, le marché s'attendait à voir plutôt l'Etat français vendre une partie de sa participation, pas vraiment GBL."

GBL indique que la plus-value consolidée réalisée sera de l'ordre de 80 millions et permet de compenser une dépréciation de 65 millions enregistrée sur la totalité de la participation dans GDF Suez au premier trimestre 2013.

"GBL croit dans les perspectives futures de GDF Suez et soutient pleinement la politique de transformation et les priorités stratégiques annoncées par le groupe, dont il reste un actionnaire important et qui demeure un actif significatif pour GBL", déclare notamment Albert Frère, cité dans le communiqué.

GBL, qui était actionnaire de Suez depuis 1996 avant la fusion avec Gaz de France en 2008, "réitère sa pleine confiance à Gérard Mestrallet et ses équipes et continuera de soutenir activement la stratégie de croissance et de création de valeur menée par la société", ajoute-t-il.

Il explique toutefois que le portefeuille de GBL, "axé sur un petit nombre de sociétés leaders sur leur marché", est "amené à évoluer dans le temps en fonction de la vie des sociétés et des opportunités de marché".

Un porte-parole de GDF Suez s'est refusé à tout commentaire.

GBL précise que les 2,4% du capital de GDF Suez qu'il conserve représentent pour l'essentiel des actions sous-jacentes à des obligations échangeables en actions émises en janvier 2013 pour un montant d'un milliard d'euros.

A l'issue de cette cession, GBL disposera d'une trésorerie nette, hors autocontrôle, de 700 millions d'euros.

BofA Merrill Lynch et Société générale étaient chefs de file et teneurs de livre associés de l'opération.

Noëlle Mennella, Raoul Sachs, Blaise Robinson, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant