COR - Deux offres crédibles pour la reprise d'Hédiard

le
0
UN FONDS SUISSE ET UN GROUPE AUTRICHIEN MIEUX PLACÉS POUR LA REPRISE D?HÉDIARD
UN FONDS SUISSE ET UN GROUPE AUTRICHIEN MIEUX PLACÉS POUR LA REPRISE D?HÉDIARD

PARIS (Reuters) - Correction: Inversion de Ledunfly et Do&Co dans les 4e et 5e paragraphes

Le fonds suisse Ledunfly et le groupe autrichien Do&Co sont les mieux placés pour la reprise d'Hédiard, placée en redressement judiciaire en octobre 2013, a-t-on appris vendredi de source proche du dossier.

En grande difficulté financière, la célèbre épicerie de luxe française, rachetée en 2007 par le milliardaire russe Sergueï Pougatchev, a également reçu une offre, mais très partielle, du groupe breton Le Duff, propriétaire des enseignes de café-viennoiseries Brioche Dorée.

"Ledunfly et Do&Co sont vraiment dans la course et peuvent encore améliorer leurs offres. Celle de Le Duff est très succincte", a déclaré à cette source à Reuters.

Do&Co, présent dans la restauration et hôtellerie et propriétaire de Demel, célèbre pâtisserie de Vienne, se propose de reprendre l'entreprise et une centaine de ses salariés pour 15 millions d'euros. A cette somme, s'ajoute un investissement de 6,0 millions d'euros dans le magasin historique d'Hédiard, place de la Madeleine, dans le 8e arrondissement de Paris.

Ledunfly, "family office" de l'héritière du laboratoire Serono, Dona Bertarelli, propriétaire du Grand hôtel de Gstaad, en Suisse, offre quant à lui deux millions d'euros pour la reprise de l'entreprise et s'engage à conserver la totalité de ses 134 salariés, avec un plan d'investissement de 15 millions d'euros.

A ce jour, l'actionnaire Sergueï Pougatchev n'a pas déposé d'offre. Il peut encore, jusqu'à minuit, déposer un plan de continuation de l'entreprise.

"C'est possible mais peu probable", a indiqué la même source à Reuters.

Hédiard, déjà déficitaire au moment de son rachat par le milliardaire russe, a accusé une perte de 6,0 millions d'euros au cours de son exercice 2013-2104 (clos le 31 mars), sur un chiffre d'affaires de 17,5 millions d'euros.

Son passif (dette financières, sociale et fournisseurs) s'élève à moins de 10 millions d'euros.  

Hédiard compte cinq magasins à Paris et 250 points de vente, dont 70 en France.

Les offres peuvent encore être améliorées avant minuit et seront examinées lors d'une audience du tribunal de commerce le 4 juin. La décision du tribunal sera rendue à une date ultérieure. 

Do&Co n'a pas fait de commentaire sur ce dossier tandis que Ledunfly et Le Duff n'étaient pas joignables dans l'immédiat.

(Pascale Denis, avec la contribution de Dominique Vidalon, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant