Coqueluche : un vaccin nasal en préparation

le
0
Cette maladie respiratoire, qui peut être très grave lorsqu'elle frappe un nourrisson avant trois mois, est en recrudescence chez les adolescents et les jeunes adultes.

Malgré une vaccination quasi systématique dès l'âge de deux mois, la coqueluche sévit toujours en France. En 2012, 580 nourrissons ont été hospitalisés à cause d'une infection à Bordetella pertussis, la bactérie responsable de cette maladie respiratoire. Trois décès ont été enregistrés. «Gênante chez l'adulte, la coqueluche peut être très grave lorsqu'elle frappe un bébé de moins de trois mois, qui n'est pas protégé par les anticorps de sa mère, indique le Pr Joël Gaudelus, chef de service de pédiatrie à l'hôpital Jean-Verdier de Bondy (Seine-Saint-Denis). Aujourd'hui, la seule stratégie efficace pour protéger cette population vulnérable consiste donc à vacciner le bébé le plus tôt possible, mais aussi tout son entourage». Or seuls 30 % des jeunes parents font le rappel recommandé par le...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant