Copropriété : les charges continuent de s'envoler

le
0
Les charges de copropriété ont augmenté de plus de 5% en 2012 et de 14% en trois ans. Les dépenses de chauffage, les honoraires des syndics et les primes d'assurance sont en forte hausse. On note toujours d'importantes disparités régionales.

Années après années, les charges de copropriété ne cessent d'augmenter. Elles se sont envolées de plus de 5% en 2012, soit bien plus que l'inflation (+1,9%), selon l'Observatoire des charges de copropriété de l'Association des responsables de copropriété (Arc). «Pour la quatrième année consécutive, l'augmentation est supérieure à 4%», souligne l'Observatoire. Entre 2007 et 2011, la note des copropriétaires a bondi de près de 20%!

Désormais, ces derniers paient plus de 42 euros par m² en moyenne dans les immeubles disposant de chauffage collectif, gardien et personnel d'entretien, syndic professionnel, gardien, ascenseurs et espaces verts, selon Le Particulier . Une fois de plus, le chauffage est le poste qui a le plus progressé (+8%), suivi par les primes d'assurance (+7%), les honoraires de syndic (+5%) et des frais de personnel et d'entretien (+3%), selon l'Arc. quelles charges vous coûtent le plus cher

Mais il existe toujours d'importantes disparités régionales. Alors qu'en région Provence-Alpes Côte d'Azur (Paca), la facture moyenne s'élève à 41,91 euros/m² chaque année, elle atteint 52,58 euros/m² en moyenne à Paris, ville la plus chère pour les copropriétaires, selon Le Particulier. Leur note annuelle est d'ailleurs 10% plus élevée que dans le reste de l'Île de France, pourtant région la plus onéreuse du pays. «Entre l'Île de France et la province l'écart est d'environ 20% en moyenne avec des amplitudes importantes pour le chauffage, l'eau froide, le gardiennage, les frais de gestion et l'assurance», note ainsi l'Observatoire des charges de l'Arc.

Par ailleurs, les copropriétés gérées par un syndic professionnel ont des charges plus élevées (9,02 euros/m²) que celles organisées par un syndic bénévole, selon une étude réalisée par l'Internaute.com, Copropresta et le Salon de la Copropriété.

A court terme, malgré la crise, les copropriétaires devraient continuer à voir leurs charges progresser significativement. «Il faudra probablement attendre la mise en œuvre des dispositifs issus de la loi Grenelle de l'Environnement pour constater une inflexion des charges au profit des copropriétés et donc copropriétaires», conclut l'Observatoire Arc. Depuis le vote de la loi en 2010, un programme de réduction des consommations énergétiques des bâtiments -et donc des dépenses a été mis en place.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant