Copie privée : le coup de colère des industriels

le
0
Des fabricants de matériels électroniques dénoncent le surcoût que fait peser sur leurs produits cette redevance, destinée aux ayants droit.

Les membres de la Commission copie privée se déchirent en public. Mardi, cinq des six représentants du collège des industriels (Fevad, Secimavi, SFIB, Simavelec et SNSII) ont annoncé leur démission. En pleine négociation des nouveaux barèmes de la copie privée, ils dénoncent les «dérives répétées» de cet organisme où les ayants droit «imposent leur loi sans débat possible». Seule la FFT, qui représente télécoms, s'est désolidarisée du mouvement.

La rémunération pour copie privée est payée par les Français lors de l'achat d'équipements électroniques. Depuis l'instauration du mécanisme en 1985, qui portait sur les cassettes audio et vidéos, de nouveaux matériels sont régulièrement intégrés: DVD vierges, cartes mémoires, smartphones et disques durs externes. Le barème dépend de la capacité de stockage. La rémunération ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant