Copé vise la tête de l'UMP pour «regagner la France»

le
1
Le député-maire de Meaux désormais candidat à la présidence du parti entend conduire, s'il est élu, «une vague bleue» aux prochaines municipales de 2014 et ainsi «reconquérir le pays, ville par ville».

Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a annoncé dimanche à Châteaurenard dans les Bouches-du-Rhône être candidat à la présidence du parti. Une annonce qui n'est pas une surprise. «Pour qu'une vague bleue» aux municipales de 2014 «vienne effacer les dernières défaites aux élections locales, j'ai d'abord besoin de vous, les militants de l'UMP, sur le terrain (...). Je vous l'annonce: aujourd'hui, je suis candidat à la présidence de l'UMP», a-t-il lancé. «Nous devons regagner la France.»

Il entend être «candidat pour rassembler tous les talents de notre famille politique, dans sa diversité» mais aussi pour «conduire une opposition qui colle aux réalités du terrain, qui n'a pas froid aux yeux, qui est sans concession, ni complaisance». «En un mot, une opposition tonique», a-t-il précisé.

L'élection devrait avoir lieu les 18 et 25 novembre. Copé est opposé à plusieurs autres candidats dont François Fillon, Bruno Le Maire ou Nathalie Kosc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le dimanche 26 aout 2012 à 15:49

    Regagner la France, tu peux toujours attendre.