Copé veut garder la main sur l'UMP Paris

le
0
Le président filloniste de la fédération parisienne a refusé la nomination d'un chargé de mission copéiste.

Au sein de la droite parisienne, l'accalmie entre deux tempêtes est souvent de courte durée. À peine les tensions sur l'organisation de la primaire UMP se sont-elles apaisées que ressurgissent les dissensions au sein de la fédération, en écho des oppositions entre François Fillon et Jean-François Copé.

Président de l'UMP, Jean-François Copé vient de demander au président de la fédération de Paris, Philippe Goujon, d'accepter la nomination d'un chargé de mission. Une mise sous tutelle qui ne dit pas son nom, sèchement refusée par le député UMP du XVe arrondissement, proche de François Fillon et président depuis dix ans de la première fédération de France. Et pas seulement parce que le chargé de mission suggéré, Jean-Pierre Lecoq, maire du VIe, est copéiste. Tout simplement parce que Goujon juge n'avoir rien à se reprocher. «Nous avons beaucoup d'adh...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant