Copé-Sarkozy : un an d'entente affichée

le
0
Le secrétaire général de l'UMP et le président étaient ensemble vendredi à l'inauguration du Musée de la Grande Guerre, à Meaux

Il y a un an, quasiment jour pour jour, les deux hommes ont «topé». Après en avoir longuement discuté ensemble, et entendu les réserves de tous ceux qui se méfient du député de Seine-et-Marne, Nicolas Sarkozy donnait finalement son feu vert pour l'arrivée de Jean-François Copé à la tête de l'UMP. À charge pour ce dernier de remettre le parti présidentiel en ordre de bataille pour la campagne de 2012 et les échéances à venir.

Cela n'allait pas de soi car, depuis le début du quinquennat, le président du groupe UMP à l'Assemblée suivait sa propre partition, avec 2017 en ligne de mire. Quitte à se voir reprocher d'être prêt à jouer la défaite en 2012. Un an plus tard, les voilà côte à côte. Mercredi à Colombey-les-Deux-Églises, pour le 41e anniversaire de la mort de Charles de Gaulle. Puis vendredi à l'inauguration du Musée de la Grande Guerre, projet cher au député-maire de Meaux, où le chef de l'État achevait sa journée de commémoration de l'armis

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant