Copé propose un référendum et un vote en 2014

le
0
Selon le président proclamé de l'UMP, il n'y aurait ainsi «ni gagnant, ni perdant».

Envoyé spécial à Nancy

Quatre jours de silence que seuls sont venus ponctuer quelques communiqués sur le chômage ou la situation à Florange, signés du président de l'UMP. Pour son premier meeting devant les militants depuis le scrutin du 18 novembre, Jean-François Copé ménage le suspense. Sur le quai de la gare de l'Est, avant de prendre le train pour Nancy où il doit retrouver Nadine Morano, le président proclamé de l'UMP contourne les caméras qui se pressent. Que pense-t-il des propositions de Jean-Pierre Raffarin qui souhaite la mise en place d'une commission de conciliation? Pourquoi Luc Chatel, son vice-président délégué, se prononce-t-il pour un nouveau scrutin? Tout comme Nadine Morano?

Copé se montre avare de réponses. «Je vais faire des propositions très concrètes et je vais les faire devant les militants, se borne-t-il à expliquer. Vous verrez bi...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant