Copé prépare la révolution culturelle de l'UMP

le
0
Depuis la Chine, le secrétaire général revendique ses «réflexes d'impertinence» envers Sarkozy, «candidat naturel» pour 2012.

Désormais, le soleil ne se couche plus sur Génération France! Jean-François Copé l'a dit sur le mode de l'autodérision, mais il n'était pas peu fier, samedi à Pékin, de célébrer l'ouverture de l'antenne chinoise de son club. Tout en tenant un bureau politique de l'UMP locale, pour démontrer sa volonté de forcer les caciques du parti à travailler avec les think-tanks.

Peut-être parce que le nouveau secrétaire général s'adressait à un parterre de représentants du gratin financier et industriel français et d'étudiants en économie, il a usé et abusé de la métaphore entrepreneuriale pour décrire la révolution culturelle qu'il entend mener rue La Boétie. Exit le «top down», place au «bottom up»! En français, les directives ne doivent plus tomber d'en haut, mais la base est invitée à prendre des initiatives: les militants, qui «ne demandent qu'à bosser», mais aussi les «déçus» de la gauche, auxquels Jean-François Copé prédit encore des déconvenu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant