Copé met en garde contre la «dispersion» à droite en 2012

le
0
Pour le secrétaire général de l'UMP, il n'y a «pas urgence» à ce que Nicolas Sarkozy annonce sa candidature.

Le secrétaire général de l'UMP avait promis qu'il se chargerait lui-même de prononcer le «discours de clôture de l'université du PS» lors de son passage au «Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI», dimanche. Il n'a pas failli à sa mission, en affirmant que les socialistes ont «fait tomber les masques ce week-end à La Rochelle». D'abord, le «masque de l'unité» qui n'aurait pas résisté à des images que Jean-François Copé a trouvées «d'une violence absolument démentielle ». Ensuite, le «masque de la crédibilité et du sérieux».

Il a regretté de n'avoir reçu aucune réponse aux «quelques questions» qu'il avait posées sur le retour de la retraite à 60 ans ou, encore, le renoncement programmé par les socialistes à la fusion des collectivités régionales et départementales. Les deux candidats à la primaire les mieux placés en ont pris chacun pour leur grade. Martine Aubry, présentée comme un «tenant de la ligne dure, plutôt archaïque du PS» avec, notam

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant