Copé : «Les règlements de comptes personnels rendent l'UMP inaudible»

le
8
Copé : «Les règlements de comptes personnels rendent l'UMP inaudible»
Copé : «Les règlements de comptes personnels rendent l'UMP inaudible»

C'est la première fois qu'il s'exprime publiquement depuis sa démission de la présidence de l'UMP, il y a près d'un mois.  Au lendemain de la présentation officielle de la dette du parti, qui s'élève à 74,5 millions d'euros, Jean-François Copé a choisi Facebook pour répondre aux attaques visant sa présidence. Il dénonce des «règlements de comptes personnels (qui) rendent l'UMP inaudible»

«Au lieu de cet indispensable travail d'opposition et de proposition, ce sont hélas des souhaits de vengeance et des ranc?urs personnelles qui semblent d'abord être à l'esprit de certains membres de l'UMP, au point de désespérer les Français et de faire douter, je le sais, nos militants», écrit tôt ce mercredi matin le député-maire de Meaux.

(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = "//connect.facebook.net/fr_FR/all.js#xfbml=1"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, 'script', 'facebook-jssdk'));

Message sur le mur by Jean-François Copé.

Billets d'avion, salaires, factures de téléphone...

La mise au point de Jean-François Copé fait suite aux récentes révélations dans la presse concernant notamment le train de vie présenté comme dispendieux de sa présidence de l'UMP. Parmi ces révélations, les 24.000 euros de billets d'avions payés par l'UMP à son épouse Nadia, le salaire de 8500 euros de Geoffroy Didier en tant que permanent du parti, des factures de téléphone astronomiques de Rachida Dati...

Pour Jean-François Copé, ces révélations viennent de ceux «qui passent le plus clair de leur temps à salir l'UMP». De là à y voir un coup des «fillonistes»... L'accusation est assumée ce mercredi par Rachida Dati. Soulignant que «les boules puantes ne concernent qu'un seul camp, Hortefeux, Bertrand, Raffarin, Daubresse, Copé», l'ex-garde des Sceaux accuse François Fillon, son ennemi ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mercredi 9 juil 2014 à 17:44

    La ma-fia UM/PS se par-tage le gâteau France… ils ont phagocyté la démocratie à leur uni-que profit, saupoudrant à droite et à gauche et pouvoir continuer à nous enc-fumer et perdurer dans la fuite en avant; et tjrs dans la gabegie de la dette publique, instaurée ne l’oublions pas, sous l’ère de Tonton 1er …Le réveil de tout à chacun va être très brutal et douloureux !... Mais la bête de Guillotin gronde et tire sur sa chaîne du fond de son corridor !...

  • M4958114 le mercredi 9 juil 2014 à 09:54

    je voudrais connaitre la fortune avant et après la présidence de Sarkozy car c'est quand même lui qui est a la tête de tout ça !!

  • lolin le mercredi 9 juil 2014 à 09:30

    Pas capable de gérer un parti, et ça veut diriger un pays. Ils sont beaux ces donneurs de leçons et faiseurs de morale!!!

  • M2941863 le mercredi 9 juil 2014 à 09:25

    Il ose encore l'ouvrir alors qu'il a piqué dans la caisse!! j'espère que les autres auront des c..... et lui demanderont de rembourser les 24 000€ de billets d'avion de sa magrébine... Je comprends mieux maintenant pourquoi il ne voulait pas faire d'alliance avec Marine...en 2017 l'UMP ne passera jamais sans une alliance avec Marine.

  • odnaz le mercredi 9 juil 2014 à 09:20

    Oui quel vilain personnage ! Il ose encore l'ouvrir, pas de pudeur, pas d'éthique/morale. Et ce sont des gens de ce profil qui veulent diriger le pays, qui dirigent le pays, ne nous faisons aucune illusion. On voit les limites de la démocratie.

  • M3335165 le mercredi 9 juil 2014 à 09:03

    ecoeurant ce type, même pas honte !

  • M8252219 le mercredi 9 juil 2014 à 08:53

    règlement de compte ? c'est que les comptes ne sont pas bons et c'est peu dire.un ensemble de parasites et de vermines gravitent autour et dans ces instances politiques grappillant deçi de là des dizaines et des dizaines de milliers d'euros.ce n'est pas de la politique mais du business et très malsain.

  • M8252219 le mercredi 9 juil 2014 à 08:43

    RAPACES, SANGSUES, quels noms peut-on donner à ce genre de personnages,qui profitent jusqu'à s'en étrangler de taper dans le pot de confiture.