Copé : «Le PS est dans une alliance objective avec l'extrême droite»

le
6
Copé : «Le PS est dans une alliance objective avec l'extrême droite»
Copé : «Le PS est dans une alliance objective avec l'extrême droite»

Jean-François Copé est longuement revenu ce dimanche sur la polémique déclenchée cette semaine autour du rapport remis au gouvernement sur l'intégration. Invité de «Tous politiques» France Inter - Le Parisien - Aujourd'hui en France - France 24, le patron de l'UMP s'est aussi exprimé sur les autres actualités qui agitent son parti : son programme économique, le Front national, les spéculations autour du retour de Nicolas Sarkozy, les nominations aux élections européennes. Le député-maire de Meaux (Seine-et-Marne) a également évoqué sa faible popularité.

Polémique sur l'intégration : «Ce n'est pas moi qui mens.» Jean-François Copé et Jean-Marc Ayrault se sont vivement affrontés vendredi à propos de la politique d'intégration, après la publication d'un rapport sur l'intégration remis il y a un mois au Premier ministre, l'UMP accusant le gouvernement de vouloir réintroduire les signes religieux à l'école. Le Premier ministre avait démenti et qualifié le patron de l'UMP d'«irresponsable» et de «menteur». «Derrière l'énervement, pour ne pas dire la panique, en injuriant le chef de l'opposition, le Premier ministre fait l'aveu terrible d'être pris la main dans le sac», assure Jean-françois copé. Il rappelle alors une déclaration de Jean-Marc Ayrault, q'u'il affirme avoir trouvée sur le site de Matignon où ce dernier dit «que cela servira de base à la définition de la stratégie gouvernementale à la politique d'intégration. Le moins qu'on puisse dire, c'est que ce n'est pas moi qui mens.» Derrière ce «démantèlement de l'intégration dans la République», Jean-François Copé est persuadé que «ce gouvernement qui accroît le nombre de régularisation», à «l'intention de donner le droit de vote aux étrangers.»

Immigration : Copé défend ses propositions. Le patron de l'UMP embraie sur les propositions de l'UMP sur l'immigration, trois jours après une convention de son parti organisée ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rusti13 le lundi 16 déc 2013 à 10:09

    cope et juif et aime la polémique entre arabe et français tant qu on parle des arabes et des Français on laisse les juif faire ce qu ils veulent c est a dire voler la france

  • mlaure13 le lundi 16 déc 2013 à 05:38

    5- Les Français ne peuvent espérer qu'une seule chose : disparaitre à tout jamais…car bien des civilisations ont disparu avant eux…Allahou Akbar !......( Après ce que je viens de lire, je me dis que même si ce texte est un faux il exprime certainement des choses qui se vérifient… 86% DES INTERNAUTES VONT FAIRE CIRCULER CE TEXTE. CE DEVRAIT ÊTRE 100 % …LE FEREZ-VOUS ?

  • mlaure13 le lundi 16 déc 2013 à 05:37

    -Si je remonte en arrière, les miens ont aussi tué des gens. Ça m'empêche de dormir la nuit ? Ça me donne envie de faire envahir mon pays par des crevards ? Probablement pas ! Quand il n'y aura plus assez de travailleurs pour payer les para-sites, ça sera le chaos et la violence. Pour son immigration, la France a choisi, à tord, des populations inca-pables de gagner ou de produire ne serait-ce que leur pain quotidien.

  • mlaure13 le lundi 16 déc 2013 à 05:36

    3- s'écraser ou bien quitter le pays. » Peu à peu, le Français de souche se fait rem-placer. Il regarde béatement sa Nation partir dans le tout à l'é-gout mais il est content de n'avoir jamais voté pour le Front National. »Pour lui, autant dis-paraître que de voter pour le seul parti qui veut lui remonter son pan-talon. Ils ont trop honte d'exister. Ils se sentent tellement coupables qu'ils traversent ce monde en s'excusant. Leurs ancêtres ont, pour diverses raisons, tué des gens

  • mlaure13 le lundi 16 déc 2013 à 05:36

    2-De la même manière, ils qui-ttent Lille, Marseille, Roubaix, les quartiers nord de Paris ; viendra le jour où changer de ville ne résoudra pas le problème. quand un animal est blessé, les rapaces viennent de partout. Chacun veut sa part. La France est aujourd'hui cet animal mou-rant. Du fond de l'Afrique, le dernier des somaliens accourt pour prendre son morceau. Par leurs impôts, les Français financent les logements, la nourriture et les soins de ceux qui sont en train de les rem-placer.

  • mlaure13 le lundi 16 déc 2013 à 05:35

    1-Texte écrit par un Algérien…Enfin quelqu'un de plus lucide que nous, et algérien de surcroît. TOUT EST DIT! Extraits d'un article d' «Aldo Sterone», bloggeur algérien résidant en Angleterre. Pour les Français, le train de l'Histoire est arrivé à son terminus. C'est fini. Il faut ramasser ses bagages et partir. Quand la Seine Saint-Denis a commencé à pou-rrir, les Français de souche l’ont quittée, transformée depuis en cou-pe-gorge.