Copé impose sa place dans la campagne

le
0
Depuis qu'il est secrétaire général de l'UMP, le maire de Meaux estime avoir rempli sa feuille de route.

Que les choses soient claires. Pour Brice Hortefeux, très officiellement, «il n'y a pas de campagne». L'ancien ministre de l'Intérieur, qui joue «un rôle actif dans les coulisses depuis qu'il a quitté le gouvernement», ne cesse d'en faire la démonstration publique. «Pour qu'il y ait une campagne, il faut qu'il y ait un responsable de la campagne, il n'y en a pas. Et pour qu'il y ait un responsable de la campagne, il faut qu'il y ait un candidat. Vous voyez, on peut encore attendre», expliquait-il encore il y a quelques jours sur le plateau de Canal+. Nathalie Kosciusko-Morizet et Laurent Wauquiez ne disent pas autre chose. «Le temps n'est pas venu, nous avons encore beaucoup de travail», assure la ministre de l'Écologie. «La présidentielle, c'est loin. Elle viendra bien assez vite», prédit son collègue de l'Enseignement supérieur. Soit.

«Un programme novateur»

Mais, pour Jean-Francois Copé, très officiellement, la campagne a été lancée aux universités d'é

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant