Copé-Fillon : la chute spectaculaire continue

le
0
Dans trois nouveaux sondages, les deux hommes sont sanctionnés par l'opinion pour leur guerre fratricide pour la présidence de l'UMP. L'ancien premier ministre reste loin devant Jean-François Copé, qui enregistre la plus forte baisse de l'histoire après DSK.

Si l'UMP est arrivée en tête dimanche lors des législatives partielles dans les Hauts-de-Seine, l'Hérault et le Val-de-Marne, la cote de popularité de ses leaders s'écroule encore et toujours. Le président contesté de l'UMP perd 20 points de popularité et François Fillon 13 points, selon le dernier sondage Ifop pour Paris Match. L'ex-premier ministre, avec 50% de bonnes opinions, reste toutefois très loin devant son rival: Jean-François Copé, avec 28% d'opinions positives, contre 48% début novembre, enregistre «la deuxième plus forte» baisse de l'histoire du baromètre depuis celle enregistrée par Dominique Strauss-Kahn après l'affaire du Sofitel en juin 2011 (-25), note l'Ifop.

Une dégringola...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant