Copé et Raffarin en campagne contre les «Bisounours» du PS

le
0
L'ancien premier ministre accueille jeudi et vendredi le secrétaire général de l'UMP dans la Vienne.

À Saint-Benoît (Vienne)

Les deux hommes font assaut de courtoisie. Jean-Pierre Raffarin veut «remercier l'attitude positive» de Jean-François Copé, qui, «tel un piéton, prend le temps d'écouter et de parler» et qui «ne repart pas aussitôt son meeting terminé». Le secrétaire général de l'UMP retourne le compliment à son hôte: «Merci, cher Jean-Pierre, d'être aussi affectueusement à mes côtés depuis si longtemps et de me prodiguer tes conseils».

Dans la Vienne pour un déplacement de près de vingt-quatre heures -«c'était une condition sine qua non», explique l'entourage de Raffarin-, Copé s'est bien évidement prêté à l'exercice du «service après-vente» de la conférence de presse de son candidat, qui s'est tenue jeudi après-midi. «Nicolas Sarkozy est au sommet de son expérience, de sa compétence», assure-t-il en saluant la lettre au peuple français, «texte magnifique [qui] résume très bien son credo au service des Français».

C'est le langa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant